Accueil / Nos sens / L'Émotion / Voyager vers mon avenir

Voyager vers mon avenir

Texte : Roxanne Lagacé, promotion 2018 du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup | Photo : Jean-François Lajoie

Sixième année, rien ne peut arriver.
Tu penses que c’est fini,
que tu as enfin compris.
Les sages de l’école,
vers le secondaire ils s’envolent.
Tu changes d’amis, tu changes de vie.
Sixième année,
on avait hâte d’être arrivés.

Acheter, étiqueter, classer,
On prépare le matériel pour la forme.
Essayer, accrocher, repasser,
Par principe on prépare l’uniforme.

Le premier niveau commence fort.
On ne s’attendait pas à mettre autant d’efforts.
L’inconnu peut te surprendre n’importe quand.
Demander au grand, c’est bien trop malaisant.

Le vol plané devient plongé.
De l’air à la mer, on fait moins les fiers.
On patauge dans un infini de bleu royal.
La seule bouée pour s’en sortir ?
Les amitiés loyales.

D’année en année, ça se ressemble.
Les dîners bruyants à la salle de récré
tous ensemble.
Le colloque et les sorties de niveau.
Sans oublier les examens finaux.

Ceux qui s’en sortent bien les évitent un moment .
Mais ils ne le pourront pas éternellement.
Car personne n’échappe
aux épreuves ministérielles !
Passage obligatoire
même pour les intellectuels.

Je me souviens,
devant mes examens en secondaire 4.
Je me suis motivée
en me disant que c’était la dernière torture.
Qu’aucun autre questionnaire n’aurait un tel
impact sur mon futur.
Pourtant aujourd’hui, je suis prête à en débattre.

Assise devant l’ordinateur,
je regarde les choix, j’ai peur.
Armée seulement de mon curseur,
je suis impuissante, j’ai mal au coeur.

Vient dans mes oreilles un drôle de son,
une sensation.
C’est mon coeur qui se débat,
comblé d’hésitations.
C’est plus fort que moi,
je suis prise par les émotions.
Une chanson dans ma tête
récite les leçons des premières sessions.

Suivre mon coeur ou ma logique ?
Choix facile dans un monde utopique.
Suivre la passion ou la stabilité ?
Choix facile dans un monde sensé.

Sept ans de primaire, cinq de secondaire.
Apprendre les bases, les couleurs primaires.
Maintenant, je dois choisir ma filière,
Créer de nouvelles couleurs éphémères.

Ce soir c’est mon dernier gala
et j’aimerais en profiter
pour remercier
tous ceux qui ont rendu
mon secondaire plus facile à traverser.

Vous les professeurs
qui avez soulagé mes pleurs et mes peurs,
et tous ceux qui ont su me rendre meilleure.
J’espère que le Collège
m’aime autant que je l’aime,
car il restera dans mon coeur longtemps.
Que je m’épanouisse sur scène,
en laboratoire, derrière le rideau
ou près des enfants,
je me souviendrai d’où je viens,
peu importe où mes choix me mènent.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Rainbow Submarine : Retour sur un été fleuri

Texte et photo : Sara Dumais-April Retour sur la programmation estivale du Rainbow Submarine avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *