Accueil / Nos sens / La Réflexion / Une ville et sa durabilité

Une ville et sa durabilité

texte Marianne Gagnon, conseillère en développement durable | photo Benoit Cayer

« En 2050, Rivière-du-Loup est un modèle de développement urbain durable, associant une qualité de vie exceptionnelle, une utilisation judicieuse et optimisée des ressources ainsi que la conservation et la mise en valeur des espaces naturels et du patrimoine dans une communauté dynamique et reconnue pour l’engagement de toutes ses générations. » [1]

Cette vision collective issue de consultations publiques effectuées en 2010 et 2011, assortie de cinq objectifs stratégiques sont les piliers du plan de développement durable de notre ville. Si les défis et les embûches du quotidien sont nombreux pour toute municipalité en 2019, il semble essentiel de souligner certains succès auxquels la Ville est fière de prendre part.

Avec notamment l’objectif d’offrir un environnement sain aux générations futures, la Ville a reconnu l’urgence climatique et complète présentement la révision de son inventaire des gaz à effets de serre (GES), afin d’ensuite se doter d’un plan de match (plan d’action pour la réduction des GES) cohérent et optimal. Sans attendre, plusieurs classes de 4e et 5e années du primaire ont beaucoup appris sur les GES par leur participation aux ateliers de la bourse du carbone scol’ERE. Ils seront maintenant à même d’être responsables au sujet de leur gestion des matières résiduelles, de leurs choix de transports, en matière d’habitation et d’énergie, puis pour analyser les biens matériels et alimentaires préférables à consommer selon leur provenance.

Pour bien ancrer l’importance de chaque geste de réduction des GES, ces mêmes enfants ont contribué aux efforts de quelques bénévoles (employés de la Ville, citoyen.ne.s et étudiant.e.s) ayant prêté main forte à un projet de reboisement social au cours duquel plus de 900 arbres ont été plantés les 31 mai et 1er juin, en bordure du lieu d’enfouissement technique, de même que sur les terrains des écoles Joly, La Croisée et Saint-François-Xavier. Un bel exemple de communauté engagée puisque le projet aura été rendu possible grâce à la mobilisation de nombreuses organisations : initié par la Ville, coordonné par Arbre-Évolution, soutenu financièrement par Tourisme Rivière-du-Loup et Autocar Bas-Saint-Laurent et commandité en bois raméal fragmenté (ou BRF : paillis issus de la fragmentation de branches des feuillus fraichement coupées) par Émondage Raymond.

STIMULER LA CONSOMMATION RESPONSABLE
Cette année, Rivière-du-Loup a reçu la certification Communauté bleue. Déjà forte d’une politique de l’eau et récipiendaire à répétition de distinctions dans le Programme d’Excellence en eau potable (PEXEP), elle s’est engagée à interdire progressivement la vente et la distribution d’eau embouteillée dans ses édifices et événements municipaux. Parce que chaque citoyen.ne paye déjà pour une eau de qualité, pourquoi payer et générer des déchets pour s’hydrater quand on a accès à la ressource ? Ainsi, afin d’augmenter l’accessibilité à l’eau et être en phase avec cette action, la Ville a fait l’acquisition de Bornéo, une fontaine d’eau itinérante qui fera progressivement apparition au cours de divers événements en plein air. Les événements désirant adopter ce virage pourront aussi utiliser Bornéo au besoin. Une façon de continuer à développer notre qualité de vie exceptionnelle, tout en favorisant le développement d’une économie locale vigoureuse fondée notamment sur une consommation responsable.

Finalement, au cours des dernières semaines – à l’issue d’un processus de sélection et d’approbation – quelques citoyen.ne.s intéressé.e.s à participer à notre service d’autopartage ont commencé l’utilisation d’un des véhicules de la Ville, une Spark, entièrement électrique de surcroit. La Ville développe un milieu de vie exemplaire, et par cette initiative, jette les bases d’une nouvelle offre en mobilité durable sur son territoire, et ce dans un principe d’économie de partage.

Notre ville se démarque en matière de développement durable, et ce grâce à son échelle humaine et repose sur l’énergie et la conviction de quelques personnes qui portent des dossiers-clés vers leur réalisation. En écrivant ces lignes, je ne peux que poursuivre en soulignant parmi ces champion.ne.s l’ancien directeur général, M.Jacques Poulin, qui a récemment quitté la Ville après dix-neuf années au service des Louperivois.ses. Merci pour votre immense contribution à la durabilité de Rivière-du-Loup !

———-

[1] Disponible à : http://www.villerdl.ca/fr/ville/decouvrir/s-engager-pour-un-futur-stimulant

Extrait de S’engager pour un futur stimulant – Démarche de planification
intégrée pour la durabilité de la collectivit
é, 2012, Ville de Rivière-du-Loup, page 11.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Manger gourmand et local

texte Amélie Bureau et Stéphane Lussier, coordonnateur La Manne rouge, je récolte | photo Stéphane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *