Un village pris de fièvre culturelle

Texte – Le comité organisateur de L’Isle-aux-Balcons

L’Isle-Verte, c’est cette petite municipalité côtière de 1 300 habitant·e·s, située aux limites des territoires Basques et Louperivien. D’apparence calme, c’est un milieu foisonnant au niveau culturel et artisanal, qui regorge d’esprits créatifs en quête d’espace et d’inspiration. C’est dans ce terreau fertile que L’Isle-aux-Balcons s’est tricotée une place au fil des conversations entre quatre personnes motivées : Katherine Ruault, Félix Bowles, Stéphane Lussier et Amélie Bureau avaient envie de créer un moment festif pour expérimenter différemment l’accès à la culture, pour dynamiser leur milieu de vie et pour offrir un prétexte aux relations humaines et à la « vie de quartier » dans le village!

L’ISLE-AUX-BALCONS
Le fleuve au nord, la rivière à l’ouest, une longue file de maison colorées ponctuée d’arbres, avec un clocher, qui touche presque au ciel, planté au sommet d’une église patrimoniale. L’Isle-Verte est un petit bijou du Bas-Saint-Laurent, lieu tout indiqué pour accueillir un événement funky et rassembleur. Depuis quelques années déjà, la Corporation de développement économique et touristique (CDET) de L’Isle-Verte met en place des projets de valorisation dans le milieu, comme le défi en plein-air «Évasion L’Isle-Verte» ou la location de cabanes pour la pêche blanche. L’initiative citoyenne de L’Isle-aux-Balcons a donc évidemment été accueillie avec enthousiasme! En effet, la communauté a été séduite par l’idée de transformer le village en scène musicale le temps d’une journée, avec des shows de balcons à travers toute la municipalité, une performance déambulatoire, la mise en valeur des fiertés locales et, surtout, une opportunité de passer du temps ensemble, à célébrer des artistes de la région!

La municipalité de L’Isle-Verte et la CDET ont tout de suite mentionné leur soutien au projet, de même que certains commanditaires locaux. Le comité organisateur s’est alors retroussé les manches pour créer un univers stimulant en toute simplicité. Un partenariat avec le Sonar x Rainbow Submarine a été rapidement instauré pour organiser le spectacle de clôture, puisqu’il s’agissait d’une implication relativement plus engageante et que le comité voulait faire affaire avec un diffuseur culturel d’expérience. L’ambiance devait aussi être communiquée par un visuel significatif et Alexe Lapointe, artiste, a su relever le défi d’offrir une atmosphère unique et chaleureuse avec une affiche-oeuvre d’art. Finalement, le projet a été supporté par la MRC de Rivière-du-Loup, via le Fonds de soutien aux initiatives culturelles, et le comité a pu se concentrer sur le rayonnement des artistes locaux pour la suite de l’organisation.

Au menu, pour la journée du samedi 28 août 2021, des spectacles de différents styles musicaux dans des ambiances variées permises par des balcons dans différents secteurs de la municipalité.

HORAIRE
12h30 – Performance déambulatoire avec Mississippi Sound System (Kamouraska)
14h00 – Spectacle intimiste avec Laura Babin (Trois-Pistoles)
15h30 – Flâneries vagabondes sur les airs de Pascal Demalsy (Rimouski)
17h00 – Immersion onirique avec Isabelle Charlot (Rimouski)
19h30 – Show de clôture (première partie) : Beat Sexü (présenté en collaboration avec Sonar x Rainbow Submarine)
21h00 – Show de clôture (final): Bon Enfant (présenté en collaboration avec Sonar x Rainbow Submarine)

Pascal Demalsy
Bon Enfant
photo – Camille Gladu-Drion (Flamme)
Laura Babin
photo – Jean-Philippe Sansfaçon

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Terra Nostra

Texte – Guido Macias-ValadezTableau – Alice Coté Il est facile d’accepter la terre comme mère-nourrice, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *