Accueil / Nos sens / L'Émotion / Un peuple généreux, un voyage dans le temps et ouvert sur le multiculturalisme

Un peuple généreux, un voyage dans le temps et ouvert sur le multiculturalisme

texte et photo Louis Perron

En mai dernier, j’ai réalisé un rêve et un défi que je m’étais lancé, celui de me rendre en Inde, en solo et sac à dos.

POURQUOI L’INDE ?
L’Inde est une nation qui impressionne, qui questionne de par son immensité, ses cultures, ses religions, sa nature et sa diversité culturelle. On entend beaucoup de commentaires, d’opinions et d’expériences vécues ou racontées. Alors j’ai décidé d’aller chercher mes propres réponses et de les accompagner d’images riches en émotions et couleurs.

De tous les pays que j’ai eu la chance d’explorer, l’Inde est sans équivoque celui qui m’a le plus bousculé, fasciné et émerveillé tout à la fois. Pour le photographe aventurier que je suis, l’Inde est un immense et infini terrain de jeu. J’ai parcouru une infime partie de ce formidable et vaste territoire partagé entre mégapoles, villes et villages aux odeurs d’épices, de gaz d’échappement et d’autres sources indescriptibles.

L’Inde, c’est un peuple généreux, spirituel, et pratiquant une dévotion sans limites aux nombreuses croyances qui animent ce géant.

De multiples événements ont marqué mon périple. Mes valeurs et mes repères, je les ai perdus, mais ce qui m’a le plus épaté est sans équivoque ma rencontre avec les Sâdhus* d’Orchha.

Tôt le matin, le hasard nous a montré la direction à prendre. Nous avons donc roulé, avec notre camionnette, sur un chemin de campagne, fenêtres ouvertes, respirant l’air matinal, saluant les enfants étonné.e.s de ma présence dans ce coin de pays où la vie se déroule à un rythme emprunté à celui de la nature. J’ai peine à croire ce que je vis, et la chance que j’ai de le vivre.

Au détour de la route, voilà qu’apparaît le temple. Bien qu’il soit modeste, il semblerait qu’il soit un lieu de rassemblement important. L’information s’avère rapidement validée dès que j’eus accédé à l’intérieur de l’enceinte.

Mon étonnement dépasse la surprise et l’étonnement. Je me retrouve dans un monde digne d’un reportage du National Geographic.

Devant moi, sous mes yeux, des dizaines de Sâdhus, s’affairant à diverses tâches telles que : préparer de quoi manger, récurer leur vaisselle, se laver, ranger le peu qu’ils possèdent et se rendre à l’espace réservé à la méditation.

Un univers inimaginable, un voyage dans le temps. Les quelques minutes qui suivront, me serviront à reprendre contact avec cette réalité hors du commun et d’en saisir toute l’authenticité.

Légèrement en retrait des espaces communs, on peut se rendre à ce qu’il me semble être un temple dont l’accès est possible en empruntant un court escalier taillé en pierres.

Au centre de cet espace empreint d’une atmosphère mythique, un petit monticule qui me semble être un hôtel et, tout autour, par dizaines, de minuscules vaisseaux de prières. Voyage dans le temps, cultures et pratiques religieuses encore totalement inconnues à mes yeux.

J’y ai vécu une expérience qui restera à tout jamais ancrée dans ma mémoire.

_____

*Dans la religion hindoue, les Sâdhus sont des ascètes qui ont renoncé à toute attache à la vie matérielle.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Relais pour la Vie, Déjà 10 ans !

texte Maryse Rioux | photos Patric Nadeau Depuis ces 10 ans, le relais pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *