Un patrimoine alimentaire cousu de créativité

Texte | Marie-Amélie Dubé

Le Musée québécois de l’agriculture et de l’alimentation (MQAA), situé au 100, 4e avenue à La Pocatière, reconnu sous le nom du Musée François-Pilote, propose une variété d’expositions temporaires cet été. Qui dit temporaire, dit que de passage ainsi, lors de vos prochaines pérégrinations le long de la 132, faites un crochet vers le MQAA.

Parlant de crochet, l’exposition «Victuailles et rencontres tricotées» vole définitivement la vedette par son aspect ludique et son processus créatif à fort impact social. Marie-Eve Gagnon, Marie-Michèle B. Lemaire, Dominique Savoie et Marie-France Tremblay, quatre artistes du collectif Colifichet, ont initié une habile collaboration en allant à la rencontre des participant·e·s des ateliers de tricot offerts à l’Association des personnes handicapées du Kamouraska, au Centre de femmes La Passerelle et à la Traversée. Ils vous ont concocté un véritable banquet de victuailles pour vous mettre en appétit et rassasier votre regard. Le tout conçu avec brio à partir de matières textiles telles que de la feutrine et de la laine. Un véritable exploit de dextérité et d’une impressionnante justesse.

La mise en scène du banquet est parfaite. Le maillage de la mise en valeur de notre patrimoine alimentaire par un autre patrimoine, celui des savoir-faire en matière de textile, est brillant. L’intégration de participants du milieu communautaire pour créer cette exposition participe à l’ingéniosité de cette proposition qui allie finement culture, communauté, intégration sociale et patrimoine. Un gros wow ! ! !

MYCELLIUM : UNE EXPOSITION ITINÉRANTE

Le secteur de la mycologie est en développement dans la région. La grande salle du MQAA est dédiée aux champignons en cinq modules pour démystifier le sujet. Que ce soit pour faire de la teinture, soigner les maladies, participer à la transformation alimentaire ou séduire les fins gastronomes, le champignon possède plusieurs facettes surprenantes. L’exposition pourra, après l’été, se déplacer partout sur le territoire, puisque les modules d’information ont été réfléchis pour assurer l’itinérance du projet.

Parmi les autres expositions, nous retrouvons, « Le tour de table en 175 ans! » rassemblant autant d’objets présents dans les cuisines québécoises au cours de toutes ces années.

Conçue dans le cadre des fêtes du 175e de Sainte-Anne-de-la- Pocatière, on y aperçoit la baratte à beurre faisant un clin d’oeil à la cafetière Corning Ware pendant que la huche côtoie l’auto-cuiseur de Ricardo. Il faut également voir « Souvenirs de table », une exposition sur les pratiques alimentaires d’hier et d’aujourd’hui. Se déclinant en 4 thèmes (les temps durs et de privation; les temps de festivités; les jours ordinaires; les repas pris à l’extérieur) elle a été réalisée en collaboration avec le Musée de la mémoire vivante de Saint-Port-Joli.

Détails : Facebook : www.facebook.com/musee.qaa

MISSION : Consigner, valoriser, diffuser les savoirs et les pratiques liés à l’agriculture et à l’alimentation dans le but d’informer, ainsi que de débattre dans une perspective citoyenne et contemporaine.

OBJECTIF
• Parmi les objectifs du Musée nous retrouvons ceux de consigner, conserver, acquérir des éléments significatifs reliés à l’agriculture et l’alimentation ; notamment, protéger des éléments des collections du Collège de Sainte-Anne qui témoignent de son influence sur l’enseignement agricole dans la région de la Côte-du-Sud et au Québec.

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Mitis Lab : Espace collaboratif au Château Landry

Texte | Marie-Amélie Dubé Le Mitis Lab est un OBNL ayant démarré ses activités à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *