Accueil / Nos sens / L'Émotion / Un écrivain à Chanoine-Baudet

Un écrivain à Chanoine-Baudet

texte Marie-Josée Saindon, enseignante de français, École secondaire Chanoine-Beaudet | photos Nicolas Fournier

Faire aimer l’écriture à des élèves du secondaire est sans doute l’un des défis les plus grandioses lorsqu’on enseigne le français au secondaire. Assurément, nous sommes souvent coincé.e.s dans un carcan lorsque vient le temps de mettre nos adolescent.e.s en processus d’écriture. Comme si dans la « vraie vie », nous étions chronométré.e.s lorsque l’on écrivait un courriel ou une lettre. La liberté devrait être le premier moteur dans tout processus d’écriture. Malheureusement, dans une classe, ce n’est pas toujours possible. Or, en dehors des murs scolaires, l’écriture se délie plus aisément de toutes ses contraintes et il est plus facile de laisser libre court à sa créativité. Exit la notion de temps, la peur de faire des fautes, le thème imposé… Écrire, pour le simple plaisir !

Ancien joueur du Rouge et Or (soccer), j’ai connu ce beau personnage qu’est Jean-Michel Collin dans les corridors du mythique pavillon De Koninck de l’Université Laval. Grand fan de sport et amoureux des livres, pour l’ensemble des gens, ce sont assurément deux passions qui ne se marient pas vraiment. Or, il est la parfaite preuve du contraire.

Jean-Michel Collin, auteur jeunesse de la tétralogie « Complètement soccer » est venu rendre visite aux élèves du premier cycle de l’école secondaire Chanoine-Beaudet pour leur parler d’écriture. Ex-enseignant de français au secondaire, il oeuvre maintenant comme directeur technique du Club de soccer Phénix des Rivières de Québec. Méchant changement de carrière…. Eeeh non ! C’est justement l’un des nombreux messages qu’il a voulu transmettre aux élèves et un stéréotype contre lequel il s’est longtemps battu depuis ses débuts dans le monde du soccer durant son enfance ; on peut aimer les mots, tripper sur la littéraire ET être un.e sportif.ve.

Ses romans mettent en vedette Phil, un adolescent qui rêve de jouer dans les grandes équipes de soccer. À travers ses études, c’est un ado normal, qui adore la compagnie de ses ami.e.s et qui vit ses premiers papillons amoureux. Il devra travailler fort pour atteindre ses buts (autant sportifs que scolaires) et être repêché dans la meilleure équipe. C’est une belle histoire de persévérance où des valeurs essentielles de la vie (esprit d’équipe, entraide, persévérance, respect) sont transmises dans les aventures de Phil. Une lecture qui a bien plu aux élèves !

Et comme quoi il est un modèle parfait de « lettré sportif », il a même profité de la période de concentration pour venir courir un beau 8 kilomètres avec les 34 élèves de l’école qui s’entraînent pour La Course au secondaire du Grand défi Pierre Lavoie en mai prochain.

Gaspésien d’origine, ex-enseignant, écrivain, sportif, père de famille, le jeune auteur a fait part de son parcours aux élèves, de ses débuts dans le monde du soccer en passant par ses nombreuses soirées à lire en cachette. Deux passions que l’on doit toujours faire par plaisir. L’écriture amène une liberté à laquelle on doit prendre plaisir tout comme on fait du sport pour la même raison.

« Avec un livre, on est jamais seul », écrivait Biz dans son roman pour ado « La chute de Sparte », Jean-Michel a su convaincre les élèves de l’importance de la lecture et de l’écriture. Quiconque peut écrire s’il.elle se donne la liberté de le faire et s’il enlève les barrières qui bloquent son imagination. D’abord refusé par une dizaine de maisons d’édition, c’est finalement par une journée pluvieuse d’automne qu’il a reçu un courriel qui lui a permis de concrétiser son rêve. Comme quoi, il faut toujours croire !

Une prochaine série, toujours dans le monde du sport, sera publiée. Le premier tome devrait être en librairie dès septembre 2019. En attendant, vous pouvez vous procurer les quatre romans qui composent la série « Complètement soccer » afin de connaître la vie de Phil.

Marie-Josée Saindon, amoureuse des mots et grande sportive

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Gaspésia 100, une aventure inoubliable

texte Mathieu Lavoie-Dion | photo Marie-Claude Poirier Je prends le temps d’écrire ces lignes en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *