Sylvain Corbeil

PRODUCTEUR
SAMEDI 5 FÉVRIER – 9H
Le métier de producteur

Sylvain Corbeil fonde en 2003 la société de production Metafilms, basée à Montréal. À ce jour, il a produit 24 courts métrages de fiction, largement présentés sur la scène internationale, dont les très remarqués Une chapelle blanche, Les eaux mortes et M’ouvrir, tous trois récipiendaires des prix Jutra du Meilleur court métrage. Il a également produit 20 longs métrages. Elle veut le chaos (2008), Carcasses (2009), Curling (2010), Bestiaire (2012), Vic + Flo ont vu un ours (2013), Que ta joie demeure (2014) et Boris sans Béatrice (2016), tous de Denis Côté. Ceux-ci ont été remarqués sur la scène internationale, tantôt par des sélections prestigieuses (Quinzaine des réalisateurs de Cannes, Berlinale, Locarno, Sundance, TIFF), tantôt par des récompenses (l’Ours d’Argent Alfred-Bauer à la Berlinale, Léopards d’or au Festival international de Locarno), tout comme Tromper le silence de Julie Hivon (2010), Nuit #1 d’Anne Émond (2011), Laurentie de Simon Lavoie et Mathieu Denis (2011), Le torrent de Simon Lavoie (2012) et Diego Star de Frédérick Pelletier (2013). Mommy de Xavier Dolan (2014) a remporté le Prix du Jury au Festival de Cannes et Félix et Meira de Maxime Giroux (2014) a remporté le prix du Meilleur long métrage canadien au 38e Festival international de films de Toronto.

En 2016, il a présenté en compétition officielle au 69e Festival de Cannes Juste la fin du monde de Xavier Dolan, qui remporte le Grand Prix du Jury. En 2017, il présente Maudite poutine, premier long métrage de Karl Lemieux, à la 73e Biennale de Venise, section Orizzonti, puis, en 2018, La grande noirceur de Maxime Giroux, en première mondiale au TIFF. La femme de mon frère, de Monia Chokri, sorti en 2019, a remporté le prix Coup de coeur du Jury dans la section Un certain regard du 72e Festival de Cannes. Parallèlement sorti en 2019, Jeune Juliette d’Anne Émond s’est démarqué par son succès au box-office québécois et ses nombreuses sélections en festivals internationaux. À l’automne 2020, il a lancé le long métrage L’État sauvage réalisé par David Perrault, en coproduction avec la France. Le film a d’ailleurs a été présenté en première mondiale au prestigieux Festival international de films de Rotterdam la même année. La contemplation du mystère d’Albéric Aurtenèche est le 21e long métrage qu’il produit.

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Mitis Lab : Espace collaboratif au Château Landry

Texte | Marie-Amélie Dubé Le Mitis Lab est un OBNL ayant démarré ses activités à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *