Station Houblon, notre patrimoire végétal – La pomme, le miel et la salicorne

Texte | Marie-Amélie Dubé

Notre patrimoine végétal québécois se manifeste dans toutes les dérives gustatives, festives et gargantuesques et s’invitent fièrement à notre table, aux conventionnels 5 à 7 numériques « covidiens » ou aux pique-niques improvisés dans les parcs d’à côté.

Sachez qu’un discret repère d’épicurien.ne.s assoifé.e.s de nectars non alcoolisés et alcoolisés, niché dans l’embrasure des rues Lafontaine et Joly à Rivière-du-Loup, offre en plein jour et à l’année, un spectacle affriolant de saveurs locales. C’est Station Houblon !

La croquante, sauvage et surette pomme Dolgo de la cidrerie de Milton est mise à l’honneur dans la Dolgo à Gogo de la Microbrasserie À la fût, qui marie à la fois l’univers brassicole et cidricole dans la même bouteille. Le jus de pomme servant à aromatiser et fermenter le moût de grain est brassé, puis est affiné 12 mois dans un fût de chêne !

La cuvée 2019 du cidre biologique Hyslop Fleuri, de la compagnie de cidre Alma située à Dunham, est réalisée à partir de pommes Liberty, Honeycrisp et de pommettes Hyslop et est fermentée sur levures sauvages, dont une deuxième fermentation se fait en amphore de terracotta. La bouteille est si belle ! Parfaite pour une réutilisation pour votre kombucha ou kéfir maison !

Le miel biologique est également de la partie dans la Saison Propolis, une multigrains au miel de la Microbrasserie Dunham. Une bière inspirée de Blonde de blé, mais fermentée avec une levure saison. Parfait pour les amateur·trice·s de gros collets ! Le miel se place en arrière-goût, sans toutefois donner l’impression de touche sucrée.

La microbrasserie Menaud de Charlevoix fait également partie de la parade avec ses bières Salicorne, Persil et Camerise.

Des bières acidulées, fraîches et vives qui mettent en valeur les fruits du littoral et du terroir de L’Isle-aux-Coudres et de la Ferme Bhérer de Saint-Irénée.

Pour les adeptes du sans gluten, Glutenberg a une vaste gamme de bières de maïs, de millet, d’amarante et de quinoa provenant de La ferme sans gluten de Sainte-Perpétue. Mais l’Écorce sauvage, seulement distribuée à base de sarrasin et millet, se distingue par son caractère puisqu’elle a été vieillie 24 mois en fût de chêne de vin rouge.

Soyons fier.ère·s à l’année de ce que le Québec produit. Participons à une économie de circuits courts nous menant à notre autonomie !

Photo – JHA_photographie

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

De vous jusqu’à nous

Texte | Léa Laplante-Simard, directrice et archiviste, Centre d’archives du Témiscouata Lorsque l’on est petit·e, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *