Accueil / Nos sens / L'Émotion / Rivière-du-Loup, à la découverte d’un continent

Rivière-du-Loup, à la découverte d’un continent

fev08

par Isabelle Gallard – photo Mélanie Émond

 

Pour la deuxième année consécutive, Rivière-du-Loup aura droit le 24 février prochain à une journée à la découverte de l’Afrique. C’est que depuis quelques années, la population louperivoise s’est diversifiée. La francophonie de partout dans le monde (Antilles, Europe et bien sûr Afrique) se retrouve maintenant dans le Bas-du-Fleuve et profite du Mois de l’histoire des Noirs pour mélanger ses accents et ses cultures. De quoi parle-t-on exactement ? Car l’Afrique est un continent aussi varié dans ses climats que dans ses coutumes. Du Maghreb au nord à l’Afrique du Sud en passant par la corne de l’Éthiopie et la forêt équatoriale congolaise, on peut croiser une multitude de langues, de rythmes, de danses, mais aussi de plats, de vêtements, de contes et autres mythologies. C’est cette grande diversité qu’un groupe de citoyens souhaite célébrer et surtout faire connaître aux gens de la région.

fev13

L’Afrique de l’Ouest sera principalement représentée puisque l’instigateur du projet en est originaire : Jospeh Wadjiri est né et a grandi au Cameroun avant de s’en venir à Rivière-du-Loup en 2013. Musicien depuis l’âge de 6 ans, il a évolué au sein de plusieurs groupes au Cameroun avant de s’établir ici et de devenir le leader du groupe louperivois Sadaka ; en plus de ses études, puis de son travail comme électromécanicien. C’est l’amour de la musique et des rythmes qui l’amène, toutes les semaines, à proposer des cours de djembé et de danse africaine. C’est aussi pour lui un moyen de faire connaître ses racines aux gens d’ici pour favoriser la compréhension mutuelle. Apprendre avec un professeur originaire du continent africain apporte un nouvel éclairage tant par les méthodes d’enseignement différentes que par les anecdotes et faits vécus qui se partagent pendant ou après les cours. De cette implication hebdomadaire est aussi née l’envie de faire une grande fête annuelle pour partager aussi d’autres aspects de la culture africaine. Ce rassemblement, À la découverte de l’Afrique, est donc une invitation lancée à toute la population de profiter de la chaleur tropicale sur les berges du Saint-Laurent. Les percussions et la danse des ateliers réchauffent l’après-midi et mettent les gens dans l’humeur d’une soirée conviviale autour d’un repas, puis d’un spectacle. On ne laisse personne à l’écart puisque les danseurs sont les bienvenus pendant le spectacle, et les musiciens pour le jam qui suit. Les détails de la journée sont disponibles sur Facebook (événement À la découverte de l’Afrique) ou en contactant Joseph Wadjiri par courriel à l’adresse wamjojo@outlook.com, ou par téléphone au numéro 418 714-7340. En 2017, ce fut une belle occasion de partage et d’intégration, et les organisateurs espèrent réitérer l’expérience, mais en plus chaleureux encore cette année.

fev14

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Votre télé citoyenne !

texte Marie-Amélie Dubé photos Catherine Roy   Les abonnés de Vidéotron seront comblés dans les ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *