Résonance lunaire

Texte | Guido Macías-Valadez
Oeuvre | Alice Côté

Dix rayons lunaires, miroir de nos désirs,
en chute libre vers une caracole qui les reçoit avec vigueur,
et avec un dévouement passionnel,
les transforme en cordes magiques.
Et toi, harpiste céleste,
en jouant une partition imaginaire,
tu nous fais trembler de joie.
Le bleu en avance de l’encadré,
où est suspendue cette lune,
nous renvoie à des régions lointaines,
où tout contact avec la réalité est perdu
dans cette mélodie éthérée qui fait résonner nos coeurs.
Mais l’encrage dans la terre nous rappelle tes origines mythiques.
Tu joues au ciel, mais en t’appuyant sur la caracole,
tu nous emmènes vers notre contemplation exaltée.
Nous ne savons pas si, voir la toile,
ou recevoir cette vibration sonore en fuite du tableau,
qui s’empare de nos regards étonnés
par l’écoute symbolique de ta musique.

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Vigile et Une colonie, deux coups de cœurs

Texte | Raphaëlle Hamel Je ressors du festival « Vues dans la tête de Jeanne Leblanc » avec deux coups de …

2 commentaires

  1. Céline D’Amours

    Résonance Lunaire
    œuvre d’Alice Côté.

    Cordes cristallines d’ivoire et d’ivresse.
    Mirage!
    Errance de l’esprit…
    Dansent les notes sur l’onde du rêve.
    Suave musique pour l’âme…
    Touchée en plein cœur!
    Ravie de vous retrouver charmant duo pinceau-plume!

  2. Lune qui résonne jusqu’au fond de nos âmes et nous enracine dans les tréfonds de la terre, le tout grâce aux entrelacs de l’amate ancestral…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *