Accueil / Nos sens / L'Émotion / Relais pour la Vie, Déjà 10 ans !

Relais pour la Vie, Déjà 10 ans !

texte Maryse Rioux | photos Patric Nadeau

Depuis ces 10 ans, le relais pour la vie a généré toute une gamme de sentiments. La joie d’avoir aidé à accomplir tous ces traitements et la tristesse pour ceux et celles qui ont perdu leur bataille. Le Relais pour la vie de Rivière-du-Loup a fait marcher des gens qui, de proche ou de loin, sont touché.e.s par le cancer. Une nuit à marcher, peu importe les conditions, c’est un geste simple et facile pour les gens en santé.

En 10 ans, c’est plus de 12 000 luminaires qui ont éclairé la piste pour les marcheur.se.s de nuit et plus de 10 000 porteur.se.s d’espoir qui sont venu.e.s faire le premier tour pour donner du courage aux prochain.e.s. Plus de 300 équipes en 10 ans ont amassé des fonds pour la cause.

De voir les yeux des porteur.se.s d’espoir briller et même verser des larmes pendant le premier tour apporte tout son sens à cet événement. Certain.e.s reçoivent encore des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie, alors que pour d’autres, tout est terminé ; c’est le moment de fermer le livre.

Les luminaires encore là, les larmes sont au rendez-vous. Ces petites lumières qui nous rappellent ceux et celles qui ont été des battant.e.s pendant tous les traitements, qui ont su terminer dans l’acceptation et dire au revoir aux leurs. En leur mémoire, nous faisons brûler une chandelle durant toute une nuit.

En tant que bénévole de cet événement depuis 10 ans, cela m’a fait voir que les gens peuvent surmonter les épreuves ensemble et que lorsque nous sommes réuni.e.s, avec et pour ceux et celles que nous aimons, qu’il.elle.s soient atteint.e.s du cancer ou non, on peut faire avancer les choses.

Oui, la nuit est longue et parfois difficile. On regagne de l’énergie au moment où l’on s’arrête devant le luminaire d’un.e être cher.ère. Le sentiment d’accomplissement que nous avons après cette marche de 12 h nous remplit de joie, de tristesse et de quelques folies qui nous permettent de dire merci à la vie.

De ces 10 ans, nous devons nous rappeler que les porteur.se.s d’espoir présent.e.s depuis ces années ont vu partir des leurs, ont vu arriver d’autres chandails jaunes comme eux.elles et, par le fait même, sont devenu.e.s une grande famille qui se donne rendez-vous chaque année. Il.elle.s en profitent pour parler entre eux.elles, pour échanger sur comment affronter cette tempête, ou sur comment il.elle.s ont combattu avec fierté.

Les familles qui se promettent une nuit ensemble, pour leurs frères, soeurs, enfants, conjoint.e.s, depuis 10 ans, quittent le coeur rempli d’amour.

On se dit à l’an prochain. Nous sommes plus fort que le cancer !

« En 10 ans, c’est plus de 12 000 luminaires qui ont éclairé la piste pour les marcheur.se.s de nuit et plus de 10 000 porteur.se.s d’espoir qui sont venu.e.s faire le premier tour pour donner du courage aux prochain.e.s. »

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Bienvenue aux étudiants internationaux

texte et photo Sara Dumais-April Chaque année, après les semaines intenses de la saison touristique, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *