Accueil / Nos sens / L'Émotion / Récit d’expérience : Être famille d’accueil pour Animaux secours RDL

Récit d’expérience : Être famille d’accueil pour Animaux secours RDL

texte Marie-Amélie Dubé et Marie-Chantale Viens | photos Marie-Chantale Viens

Marie-Chantale Viens est une vraie madame minou, mais pas trop quétaine là !!! Elle est éprise d’une grande sensibilité envers les petites bêtes à poil et a une passion débordante d’amour pour les animaux ! C’est clairement la mère Teresa de Rivière-du-Loup pour les animaux ! Toute personne qui passe ne serait-ce que 30 minutes avec elle, finit par se faire montrer une photo de chat, de chien ou de tout autre animal, accompagné d’un « regarde comme yé cuuuuute ! » Son attachement viscéral pour les animaux s’est, depuis un an, transformé en véritable vocation charitable et en acte concret de générosité, puisqu’elle accueille chez elle des chats sauvés par l’organisme Animaux secours RDL. Jusqu’à maintenant, elle a servi de famille d’accueil et de transition pour 10 chats en attente d’une famille d’adoption.

Rumeur : Qu’est-ce qu’Animaux secours RDL ?
Marie-Chantale Viens : Animaux secours RDL, c’est anciennement le Refuge adoptions félines du Bas-Saint-Laurent, et c’est un organisme enregistré à but non lucratif. Ils veulent diminuer la surpopulation féline en recueillant des chats abandonnés ou errants, en les stérilisant et en leur donnant une chance de trouver un foyer familial pour la vie.

R.L. : Pourquoi as-tu décidé de devenir famille d’accueil ?
M-C. V. : J’ai toujours été sensible à la cause des animaux. Quand j’étais petite, je voulais avoir un refuge. On restait dans un rang et, avec ma soeur et une amie, on recueillait les chats errants, puis on s’en occupait. On avait fait une petit cabane nous-mêmes pour les protéger ! Ensuite, on leur trouvait une famille d’adoption. Avec mes parents, on est déjà allés jusqu’à Sherbrooke pour aller porter un chat à une famille. J’ai toujours voulu aider les animaux et là je peux le faire en sachant qu’ils auront les soins nécessaires et que je suis guidée dans le processus.

R.L. : En quoi ça consiste, au juste, être famille d’accueil ?
M-C. V. : C’est vraiment simple ! Tu remplis évidemment un formulaire qui permet d’évaluer si tu possèdes les critères nécessaires à l’accueil de l’animal chez toi. Par exemple, tu dois avoir une pièce fermée, lumineuse et chauffée qui n’est pas un garage, un sous-sol ou un cabanon. Tu dois avoir du temps (minimum 30 minutes matin et soir, tout dépendant des soins à donner). Tu dois lui administrer les soins et les traitements qui te seront conseillés par l’équipe. On te montre comment et il y a toujours quelqu’un qui peut répondre à tes questions. Tu dois pouvoir te déplacer pour aller chercher et porter l’animal pour les rendez-vous avec un vétérinaire. Tu es en charge de l’animal pendant tout le temps qu’il faut pour qu’il retrouve sa forme et qu’une nouvelle famille le choisisse pour la vie. Tous les frais sont payés par Animaux secours RDL ; il n’y a que la litière qui est à nos frais. C’est pour ça qu’ils ont continuellement besoin de dons pour y arriver.

R.L. : Quelle est la durée de la garde ?
M-C. V. : C’est variable d’un cas à l’autre. Ça dépend des soins nécessaires et aussi du temps d’adoption puisqu’ils sont en attente d’une famille pour la vie. J’ai déjà eu un chat moins d’un mois, un autre un peu plus de deux mois. Tant que les soins ne sont pas terminés, le chat reste avec sa famille d’accueil temporaire.

R.L. : Ça doit quand même prendre beaucoup de temps ?
M-C. V. : Tu ne peux pas devenir une famille d’accueil pour chat et penser que ça va être facile ou que tu vas te tourner les pouces. Tu dois laver la litière et la pièce chaque jour, dans le cas où l’animal est plus malade, le nourrir, lui donner ses médicaments, le laver au besoin. Tu dois aussi t’assurer qu’il soit bien socialisé. Donc passer au moins 1 h par jour avec le chat… donc oui, c’est beaucoup de temps à donner, mais c’est tellement gratifiant de voir l’animal guérir, aller mieux, se dégêner et s’ouvrir à nous, que tu es contente d’y avoir mis autant de temps ! C’est ma façon de m’impliquer dans la cause animale et, en plus, c’est vraiment accessible pour tout le monde !

R.L. : Au niveau de l’attachement, ça doit être difficile ?
M-C. V. : Ouiiiiii, je voudrais tous les garder chez moi ! Mais faut être capable dès le départ de se faire une carapace, de se détacher un peu, même si c’est dur, car eux ils s’attachent à nous et finissent par nous montrer de l’affection. J’ai failli 2 ou 3 fois en garder un, mais chaque fois je me disais qu’il serait mieux dans un foyer où il aurait toute l’attention. Comme nous avons déjà d’autres animaux (2 chats et un chien), c’est plus difficile d’en adopter d’autres. Mais c’est aussi difficile de les voir arriver tout amochés ! Maybe, par exemple, est le chat que j’ai accueilli qui était le plus mal en point. Il avait des engelures. Il va certainement perdre une partie de sa queue et une oreille. C’est dur de voir des chats dans cet état-là. Maybe a été transféré au refuge le Havre à Montmagny, car il avait besoin de soins plus appropriés. Ils nous ont contactés pour le prendre en charge, car ils sont spécialisés dans ce genre de cas plus graves. J’ai eu du mal à le laisser partir, car je m’y étais déjà attachée. Mais je sais que c’est mieux pour lui. Il est déjà en meilleur forme et je suis heureuse de voir qu’il va s’en sortir.

L’organisme Animaux secours RDL a présentement sauvé 190 chats depuis 2017 et ont dû en refuser presque autant. Choisir un chat chez Animaux secours RDL vous épargnera des dépenses, puisque les animaux sont vermifugés, vaccinés et stérilisés grâce aux dons. Devenez famille d’accueil ou d’adoption !

Pour plus d’infos :
www.animaux-secours-rdl.conceptionwm.com
ou par courriel à animauxsecoursrdl@outlook.com

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Naviguer avec les enfants et les adolescents dans un océan d’écrans ?

texte Myriam Lapointe-Gagnon, doctorante en psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières | photo @parcellesduquotidien C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *