Quand bien digérer rime avec allié santé : L’acupuncture et les problèmes digestifs

Texte et photo | Marie Berthold

À la question « Comment ça va ? », as-tu déjà eu envie de répondre «  Bof  ! J’ai toujours mal au ventre  » ou encore « J’ai des brûlements d’estomac/des ballonnements/des gaz/ des selles irrégulières. J’ai tout essayé, ça revient toujours. En plus, ça me tire du jus… Je suis crevé·e  ! »  ? Alors, lis bien la suite, car l’acupuncture peut t’aider.

L’acupuncture vise à réguler la circulation du Qi (énergie) et rétablir l’équilibre en favorisantles mécanismes naturels de guérison du corps. Ainsi, elle a un impact direct sur la douleur et régularise le transit intestinal.

ÉQUILIBRER LES ZANG FU (ORGANES ET ENTRAILLES) POUR UNE MEILLEURE DIGESTION

Avant toute chose, il faut savoir qu’en médecine traditionnelle chinoise, l’organe est à la fois anatomique et fonctionnel. Par exemple, la rate a la fonction de transformation et de transport et assure une qualité nutritive des liquides qui entourent les cellules.

Dans un même ordre d’idée, la rate et l’estomac ont un rôle clé, car ils sont au centre du processus digestif. Quand on mange, les aliments sont reçus par l’estomac. Ils ont besoin du «  feu digestif  », fourni principalement par la rate, pour maturer. Si ces organes sont en équilibre, les autres organes et les tissus sont bien nourris, et nous sommes beaucoup moins vulnérables aux maladies.

Par contre, si la rate s’affaiblit ou devient submergée, la production de Qi et de sang est en diminution et les problèmes surviennent. La rate ne transforme plus adéquatement les liquides et les déchets métaboliques s’accumulent, causant des douleurs. De plus, en voulant compenser, la rate puise dans les réserves du corps (stockées par les reins en médecine chinoise) pour compenser. Et quand un organe est en déficience ou en surcharge, il déséquilibre le système au complet, surtout si la situation perdure.

Même si l’on parle beaucoup de la rate-estomac lorsqu’il est question de problèmes digestifs, il ne faut pas oublier que les organes travaillent en interrelation. Ainsi, le déséquilibre d’autres organes a également un impact sur la digestion. Par exemple, le foie, en médecine chinoise, est responsable de la libre circulation du Qi autant au niveau physique qu’émotionnel. Lorsqu’il y a blocage à ce niveau, la douleur apparaît.

UN PROCESSUS INFLUENCÉ PAR PLUSIEURS FACTEURS

Le processus digestif, autant en médecine occidentale qu’en médecine chinoise, a un impact direct sur l’état général. Plusieurs facteurs ont un impact sur une bonne digestion et un transit intestinal régulier. On pense souvent à un bon sommeil pour récupérer et cela est tout à fait vrai. Mais si l’on n’apporte pas assez de nutriments ou des nutriments de pauvre qualité à notre corps, on ne fournit pas le carburant nécessaire au bon fonctionnement de cette merveilleuse machine qu’est notre corps.

QUELQUES PRINCIPES DE BASE AU NIVEAU DE L’ALIMENTATION SONT À RETENIR  :

– Manger selon notre capacité digestive  ;
– Prendre le temps de mastiquer  ;
– Limiter les aliments crus et froids, surtout lorsque la température rafraîchit et/ou lorsqu’on a une faiblesse au niveau digestif.

La rate, notre petit brûleur interne, a besoin de chaleur (Yang) pour transformer les aliments. Ainsi, si on tiédit les aliments, on a moins besoin d’effort et d’énergie pour digérer adéquatement.

De plus, le stress et les émotions ont également un impact direct sur la digestion. Le stress affecte facilement le foie, et un excès de réflexion affecte la rate. Tu sais, ce sont tes brûlements d’estomac apparus après la chicane avec ton·ta voisin·e ou ton syndrome du côlon irritable qui part en peur en fin de session ou en période de bourre au travail  !

Bouger permet de distribuer les nutriments dans tout le corps et de favoriser la libre circulation. Pratiquer une activité physique modérée régulièrement peut donc aussi aider le système digestif à bien se porter. Des mouvements de tai-chi-chuan sont particulièrement indiqués puisqu’ils favorisent le rythme constant et serein dont ont besoin la digestion et l’intellect.

UNE APPROCHE GLOBALE ET PERSONNALISÉE

Conjointement avec un bon sommeil, une saine alimentation, une bonne gestion du stress et une activité physique régulière, l’acupuncture peut améliorer ta qualité de vie. En rétablissant l’homéostasie, elle facilite le retour ou le maintien d’un processus digestif adapté. De plus, l’acupuncture agissant aussi sur le système nerveux, elle permet de calmer ton petit hamster hyperactif.

Chaque patient·e est unique et a son histoire particulière. Lors d’une première rencontre en acupuncture, le·la thérapeute établit donc le bilan propre à son·sa patient·e et adapte le traitement en utilisant divers outils comme les aiguilles, le moxa, des conseils sur les habitudes de vie.

Donc, que ce soit pour un problème chronique (côlon irritable, maladie de Crohn, reflux, etc.) ou passager, pour des troubles digestifs ou intestinaux, l’acupuncture peut t’aider à retrouver la santé et/ou améliorer ta qualité de vie.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Confluences : La collaboration comme moteur de création

Texte | David OuelletPhoto | Jean-François Lajoie Présentée au Musée du Bas-Saint-Laurent jusqu’au 10 janvier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *