Pas de circulaire

Texte | Nancy Bélanger

Voici ce qui a attiré mon oeil lors d’une visite à Montréal.

Je sais, je sais, Montréal est rempli d’oeuvres d’art. On en retrouve à chaque coin de rue. Il suffit de lever un peu les yeux. On y voit des murs colorés, vivants, brillants, gigantesques et des murs entiers d’édifices quelques fois. Des artistes locaux mais aussi de partout dans le monde se laissent inspirer de l’endroit ou peut-être, de la surface.

Lors d’une visite découverte avec mon fiston, nous étions à flâner dans les rues. Nous rêvassions en regardant les gens vivre et en respirant la ville. Voici que l’on voit cette image artistique accrochée à une porte donnant sur un immeuble à logements. Toute petite à côté de toutes ces fresques grandioses. Par contre, elle m’a instantanément inspiré du «doux».

Le «doux» de cette oeuvre me vient de son côté écologique. La réduction de papier inutile ainsi que les matériaux utilisés pour la création. Du «doux» aussi pour l’inclusion, aux gens différents, aux gens colorés et aux idées originales représentées par le personnage. Encore du «doux» avec son petit côté rétro dans les matières utilisées.

Je me suis surprise à imaginer quelle personnalité se cachait derrière cette composition imaginée puis structurée. Dans tous les cas, cet.te artiste ne se doutait probablement pas qu’il.elle allait toucher à ce point.

Nous avons bien la preuve ici que le format, le lieu et le prestige n’ont pas toujours à voir avec le pouvoir de l’art.

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Mitis Lab : Espace collaboratif au Château Landry

Texte | Marie-Amélie Dubé Le Mitis Lab est un OBNL ayant démarré ses activités à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *