Accueil / Nos sens / L'Émotion / Mon bébé, ma muse…

Mon bébé, ma muse…

Texte Raphaëlle Côté

Je suis enchantée de vous écrire chers lecteur.trice.s,

Vous connaissez Coco Latté ? Ce café familial à Rivière-du-Loup où l’on offre peinture sur céramique, ateliers, cafés de spécialité et repas pour tous ? Je me nomme Raphaëlle Coté et Coco latté est mon bébé. Tout comme la maternité, Coco latté je l’ai rêvé, je l’ai couvé, et je l’ai mis au monde. Depuis, c’est une aventure extraordinaire. Il m’apprend tous les jours et il me motive à être à mon meilleur. Comme lorsque nous devenons parent, nous cajolons notre petit nouveau et nous apprenons à le connaître. Coco Latté est arrivé dans nos vies concrètement en août 2018.

Quelques mois plus tard, alors que je reprenais mon souffle et que l’adrénaline de l’ouverture commençait à chuter, toute une nouvelle m’a secouée. On allait avoir un troisième enfant. Il est arrivé sans s’annoncer. Tout bonnement, il était là. J’avais d’autres préoccupations que je semblais bien contrôler. Tout comme pour me lancer en affaire, j’ai pris un risque Cette grossesse m’a ébranlée, car comme nouvelle entrepreneure, je ne pouvais m’imaginer gérer ma compagnie avec un bébé à bercer. Je ne pouvais penser que j’arriverais à gérer à la fois du personnel et des coliques. C’était pour moi inimaginable. Je ne pouvais penser allaiter un bébé et composer un texte sur ma réalité d’entrepreneure. C’est pourtant ce que je fais en écrivant ces lignes. La vie a mis sur mon chemin un pur bonheur. Un p’tit bonheur qui allait m’aider à retrouver un équilibre de vie. Pour conjuguer maternité et entrepreneuriat, je devais maintenant ralentir.

Au mois d’août 2019, Coco latté fêtait sa première année d’opération, et j’ai mis au monde un magnifique poupon en pleine santé : Éloi. La vie a été douce pour nous, elle a mis sur notre route une vie familiale à cinq tout à fait merveilleuse. Revivre la maternité alors que nos deux grands sont déjà à l’école, c’est magique. Je savoure chaque moment avec ce petit bébé parfait…

Comme nous avons une clientèle de mamans/bébés au café, Éloi me permet de vivre l’expérience client dans ma propre entreprise. Il a le sens des affaires ce bébé-là… Parce qu’en plus de m’accompagner au travail, il m’inspire. Il me permet de développer mon entreprise grâce aux mille et une idées qui me trottent dans la tête. Je nourris mon petit et celui-ci nourrit mes idées. Éloi, mon bébé, tu es ma muse.

Après quelques semaines à exercer mon rôle de maman, amoureuse, amie, entrepreneure, gestionnaire, céramiste et comptable, je dois dire que je m’y plais. J’ai la liberté de dire que mon travail a ralenti, car j’ai la chance de gérer mon horaire et de le fixer selon les besoins de ma famille. J’accueille mes enfants au dîner et après l’école. J’en ai de la chance. On pourrait penser que j’en ai beaucoup sur les épaules. Oui, c’est vrai que parfois j’aimerais mettre mon cerveau à off et dévorer des séries télé sur mon divan pendant quelques jours. Mais je me sens pleine de vie à travers ces défis. Coco Latté m’anime, il me permet de m’épanouir ailleurs que dans mon rôle à la maison. Il me permet de briser la solitude. Après tout c’est sa mission ; permettre aux familles de socialiser.

En bref, l’entrepreneuriat et la maternité sont comparables. Dans les deux cas, je veille sur le bien-être de tous, j’use de stratégies afin d’assurer une belle croissance et j’essaie de me surpasser. J’espère toutefois ne jamais avoir à faire face à une gestion de crise au commerce, car je remplis ce rôle amplement à la maison. Dans les deux cas, je dois parfois lâcher prise,
car tout n’est pas parfait.

En tant qu’entrepreneure et maman, je suis passionnée.
Voilà notre histoire. Chaque famille a son histoire ; ferez-vous partie de celle de Coco Latté ?

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La Face Cachée et Maestro

Textes Amar Cherigui La Face Cachée Combien de temps encore le fardeau pèsera sur ton …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *