Accueil / Nos sens / L'Émotion / Moi à l’oeuvre : Plus de 300 petits Kamouraskois.es participent

Moi à l’oeuvre : Plus de 300 petits Kamouraskois.es participent

texte et photos Maurice Gagnon

Initié et orchestré par le Centre d’art de Kamouraska, le programme d’éducation artistique « Moi à l’oeuvre – Expérience vivante en création » est de retour auprès des petits Kamouraskois.es de deux à sept ans. Ces derniers, assistés par des artistes professionnels, contribuent à la création d’oeuvres artistiques en vue d’une exposition présentée au Centre d’art du 13 avril au 9 juin prochain.

La Rumeur a pu assister à l’un des trois ateliers de création en compagnie des élèves de madame Marjolaine Pelletier à l’école Monseigneur-Boucher de Saint-Pascal. Comme pour chaque atelier, ils ont d’abord participé à un spectacle mariant la danse, la musique, le théâtre et la magie. Ce jour-là, la chorégraphe et danseuse, Ariane Fortin Gilbert, et l’acteur et prestidigitateur, Loïc Breuzin, leur faisaient vivre la fabuleuse légende de la tisseuse des mers. S’enchaînait un atelier de création sur le tissage en compagnie de l’artiste en textile, Marie Pierre Daigle. Leurs manipulations s’intégreront dans une oeuvre artistique de madame Daigle lors de l’exposition du printemps prochain.

Un premier atelier a déjà eu lieu en janvier avec l’artiste photographe, Caroline Bolieu. « Les enfants ont été invités à dessiner sur des Plexiglas recouvrant la photo d’un paysage », raconte Ève S imard, c odirectrice du Centre d’art et animatrice de l’atelier. Le troisième se tiendra en compagnie de la tourneuse et sculpteure sur bois, Josée Bourgoin. Les enfants participeront alors à la création d’une mosaïque en peignant avec une essoreuse à salade. Le quatrième, celui-là virtuel, permettra à ces jeunes artistes de revoir, grâce à la vidéo, ce qu’ils ont réalisé durant les ateliers de création.

PLUS DE 300 ENFANTS EN CRÉATION
Selon Ève Simard, ce sont plus de 300 enfants répartis en 19 groupes qui participent à cette sixième présentation de « Moi à l’oeuvre ». Le Centre d’art de Kamouraska s’assure que toutes les éditions soient différentes l’une de l’autre, précise madame Simard. « Les spectacles en ouverture des ateliers, les disciplines travaillées et les méthodes employées changent d’un atelier à l’autre, d’une année à l’autre », dit-elle. Pour cette sixième édition, la tournée se déploiera dans les centres de la petite enfance La Farandole (La Pocatière), Pitatou (Saint-Pascal et Saint-Alexandre), la garderie Les P’tits Bourdons à Saint-Denis, les écoles La Pruchière (Saint-Pacôme), Monseigneur-Boucher (Saint-Pascal), Saint-Louis (Kamouraska), Notre-Dame (Mont-Carmel), J-C-Chapais (Saint-Denis), Sainte-Hélène, Saint-Louis de Saint-Joseph, Les Pèlerins (Saint-André), ainsi qu’à la Maison de la famille du Kamouraska.

Ce projet est rendu possible grâce à l’appui financier du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Comité d’investissement communautaire de TELUS, présentateur officiel de l’exposition à venir en avril. Le Centre d’art de Kamouraska peut aussi compter sur le soutien de plusieurs autres partenaires.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Qu’est-ce que l’Ayurveda ? Une médecine millénaire

Texte Anick Lavoie Médecine millénaire. Sagesse antique. Conscience de soi. L’ayurveda est la connaissance de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *