Marcher pour sauver la planète ?

texte Marie Genest

Marcher pour sauver la planète ? Pourquoi pas ? Parce que l’inaction nous tue à petit feu. Le mouvement La Planète s’invite au Parlement fait des petits. Il fait germer des graines d’idées qui nous poussent à nous rassembler pour dire à nos élu.e.s que nous voulons que ça change, que les choses bougent.

Je vois tellement de gens de tous les âges et de tous les milieux qui font des efforts pour consommer de façon plus responsable ; utiliser moins d’eau, réfléchir avant d’acheter un nouveau chandail, un autre jouet suremballé, faire du covoiturage, faire un jardin ! J’ai envie de leur dire bravo, de les prendre dans mes bras et de leur dire que ce sera suffisant pour que nous laissions à nos enfants et petits-enfants une planète en santé, mais ce n’est pas assez. Tous ces petits gestes sont admirables et font une énorme différence, mais au point où nous en sommes, nous devons interpeler tous les paliers de gouvernement pour qu’ils règlementent les industries, qu’ils abandonnent certaines façons de faire qui sont désuètes, qu’ils nous inspirent à leur tour !

Il n’y a aucune excuse qui tienne la route pour continuer à polluer, piller nos ressources, surconsommer comme nous le faisons en ce moment. Nous avons à notre disposition toute la créativité du monde, à travers internet et les réseaux sociaux, pour changer complètement nos façons de faire en incluant toute la population, toutes les couches de la société, sans que personne ne soit laissé de côté, sans que personne ne se retrouve sans emploi, sans ressources parce que nous délaissons l’industrie des hydrocarbures, transformons l’agriculture, repensons le monde industriel.

Je comprends la peur du changement, je connais le découragement, le sentiment de fatalité face aux changements climatiques, mais j’ai tellement d’espoir encore que nous pouvons collectivement changer ! Je pense à mon grand-père, têtu comme une mule, qui a commencé à manger du pain brun alors qu’il avait plus de 80 ans parce que c’est meilleur pour la santé. Quand je pense à toutes les transformations de la société auxquelles il a dû s’adapter, lui et tous les gens de cette génération, je suis émue. S’il.elle.s ont pu changer, s’adapter, pourquoi pas nous ?

Plutôt que de se laisser engourdir par nos télévisions, nos jeux en ligne, nos applications, plutôt que de nous cacher la vérité et de se dire que tout va bien aller, que les médias sont alarmistes ou qu’ils nous mentent, plutôt que de laisser aller les choses, pourquoi ne pas ouvrir nos oreilles, nos coeurs et nos esprits à l’espoir ? Parce que j’en ai, de l’espoir. Des tonnes en plus ! Quand j’entends parler les plus jeunes générations de ce dont ils rêvent pour leur avenir, que je sens leur absolue confiance en leur capacité à changer le monde dans lequel ils grandissent et évoluent, je suis moi aussi optimiste ! Écoutons-les, laissons-nous guider par eux pour une fois plutôt que de les regarder avec condescendance du haut de nos expériences. Avons-nous si bien fait les choses que nous aurions des leçons à leur donner ?

Le 27 septembre 2019 se tiendra à Rivière-du-Loup, en même temps que partout ailleurs sur la planète, un grand rassemblement qui se veut un cri du coeur de citoyens et citoyennes chargé.e.s de doutes, d’incertitudes, d’espoir, de compassion. Des centaines de milliers de personnes qui veulent que leurs élu.e.s fassent leur part et commencent dès aujourd’hui à légiférer, transformer, paver la voie pour le futur de la planète, de nos enfants, de nos petits-enfants.

Venez vous exprimer vous aussi. Vous serez entendu.e.s, respecté.e.s, écouté.e.s. Votre statut social, votre race ou sexe, vos allégeances politiques, votre âge n’ont aucune importance. Votre statut d’être humain est le seul prérequis à votre présence à cette marche. Venez dire à nos élu.e.s que vous êtes prêts et prêtes pour le changement et que vous exigez d’eux.elles qu’il.elle.s soient braves, ingénieux .ses et qu’il. elle.s nous représentent de façon humaine, honorable et responsable.

_____

Marie Genest est membre du Comité de coordination de Québec Solidaire pour Rivière-du-Loup-Témiscouata qui organise la marche La Planète s’invite au Parlement pour Rivière-du-Loup. Ce rassemblement sera apolitique et se veut inclusif envers toutes les personnes qui ont à coeur l’avenir de la planète.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

L’écogastronomie, c’est quoi ?

Texte | Renée Frappier, présidente-fondatrice de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert, professeure, autrice et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *