Marché Logique : Acheter local à l’année

Texte et photo | Marie-Amélie Dubé

Mue par de nombreuses préoccupations d’ordre socio-écologique, Karianne Bastille, jeune entrepreneuse déterminée, membre de la Coop des Innocents, maman d’Agathe, horticultrice à ses heures, citoyenne engagée dans l’autonomie et l’action communautaire, actrice du changement au quotidien et véritable moulin à solutions a démarré le Marché Logique en novembre dernier.

« Je suis de plus en plus atteinte d’écoanxiété et je me dis qu’on peut faire quelque chose qui va toutes et tous nous aider à réduire notre empreinte écologique et améliorer notre santé collective. Tout le monde, d’ici quelques années, sera touché par les changements économiques et climatiques. Les perturbations dans nos communautés seront importantes et des solutions doivent être réfléchies maintenant.On est comme dans une bulle de verre dont le socle est fondé sur l’économie, la productivité et la rentabilité. Avec la COVID, on sent que cette fondation s’effrite et que d’autres priorités apparaissent dans nos vies. J’ai de plus en plus l’impression que les gens vont se construire une base centrée sur leur santé personnelle et sur celle de leur communauté, de leurs villes et villages. On va naturellement consommer mieux et créer des ponts pour se tisser un réseau d’entraide et d’échange fort. J’aspire sincèrement à une souveraineté alimentaire et économique pour notre territoire. »

C’est de cette réflexion que Marché Logique prend forme afin de permettre, à distance, de poursuivre le cycle d’achat local entre les citoyen·ne·s et les producteur·trice·s et artisan·e·s locaux·ales, à l’année et pas seulement en haute saison.

Marché Logique, c’est une épicerie en ligne, ou un marché de proximité virtuel, au service des producteur·trice·s et artisan·e·s de la région. Comment ça fonctionne : aux deux semaines, les producteur·trice·s affichent leur inventaire disponible, et les citoyen·ne·s passent leur commande puis paient en ligne. Quelques jours plus tard, il·elle·s peuvent récupérer leur commande au point de chute de leur choix. Pour l’instant, ce sont à la Ferme du Castor Gras à Trois-Pistoles et à la boutique de l’Innocent, partenaire collaborateur de Marché Logique que se trouve les points de chute.

« Jusqu’à maintenant, on a deux points de chute, mais je souhaite en avoir le plus possible, dont au Témiscouata et au Kamouraska, chez un·e producteur·trice. Il y a déjà eu les paniers d’Entre-Nous au Kamouraska qui offrait ce type de service, mais pas avec une plateforme de réservation en ligne. »

Ce type de plateforme existe déjà au Québec depuis plusieurs années. Rimouski vient de lancer la sienne et Montmagny-L’islet ont la leur depuis 7 ans. C’est à Victoriaville que l’organisme Locavora a créé en 2012 une plateforme collaborative clés en main pour les marchés virtuels. « Je veux permettre aux producteur·trice·s de pouvoir améliorer leur réseau de distribution et leur faciliter la tâche. De plus, je veux aussi participer activement à notre économie locale, circulaire et à la création de cette communauté de consommateur·trice·s responsables. »

Évidemment, les inventaires sur la plateforme fluctuent en fonction de la saisonnalité. Lors de notre passage, nous avions accès à des produits de boulangerie, carottes, pommes de terre, produits lactofermentés, oeufs, courges, ail, oignons, miels, confitures, porc, boeuf, persil, pousses et produits transformés.

C’est avec des initiatives de la sorte que nous espérons augmenter l’achalandage chez les producteur·trice·s de notre région et qu’il soit possible d’acheter local autent en hiver, qu’en été! Et qui sait, peut-être dans des églises à vocation communautaires et horticoles ? Sur des terres publiques en rotation et en partage ? Espérons que l’expérience de la COVID et l’engouement pour l’achat local auront un impact sur les financements et lois relatives à la création et l’accréditation des fermes à dimension humaine.

Pour passer votre commande : www.marchelogique.com
Facebook et Instagram

« J’aspire sincèrement à une souveraineté alimentaire et économique pour notre territoire » – Karianne Bastille

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Et si demain

Texte | Cyntia Dubé Je scroll mon fil d’actualité depuis de longues minutes déjà. Cette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *