Accueil / Nos sens / Le Goût / Manger gourmand et local

Manger gourmand et local

texte Amélie Bureau et Stéphane Lussier, coordonnateur La Manne rouge, je récolte | photo Stéphane Lussier

GOURMANDISES ET TERRITOIRE

Pour une deuxième année, la région du Bas-Saint-Laurent participe au Défi 100 % local, une initiative madelinienne de mise en valeur des produits locaux. Le défi 100 % local, c’est l’occasion de manger des repas composés d’aliments provenant uniquement de la région, pendant tout le mois de septembre. Une implication ludique et solidaire, pour le plaisir de jouer à bien manger !

On choisi de participer au défi pour plusieurs raisons : par envie de challenge, par curiosité, ou simplement parce que ça correspond à nos valeurs. Même la plus petite participation compte, parce que les impacts sont multiples :

• on encourage les gens d’ici
• on apprend à connaître les produits, mais aussi les personnes qui les créent !
• on diminue notre impact environnemental en réduisant le nombre de kilomètres entre la cueillette et notre assiette

• on s’assure de la fraîcheur des aliments, parce qu’ils sont cueillis et produits à proximité !

Ça implique de prendre le temps de vérifier la provenance de notre nourriture, mais aussi de s’informer de tout ce qui est disponible sur le territoire. Et quand on fait l’exercice, on peut être réellement surpris !

LA MANNE ROUGE, JE RÉCOLTE : BON POUR LE VENTRE ET LE COEUR

Démarré en 2014, le projet de la Manne rouge, je récolte est le fruit d’une prise en charge collective. L’organisme est une entreprise d’économie sociale dont la mission est de réaliser des activités de production et de transformation agricole, incluant un levier d’insertion socioprofessionnelle, tout en favorisant un volet éducatif à la population. Concrètement, ça représente 1 hectare de verger et 0,2 hectare de jardins maraîchers. La Manne rouge accueille, chaque année, des participant.e.s qui viennent travailler la terre et développer des compétences sociales et professionnelles. On y produit des pommes de plusieurs variétés, ainsi que des légumes et des fines herbes. En plus des activités liées à la culture pomicole et maraîchère, les participant.es ont l’occasion de faire la transformation des produits (jus de pomme, caramel de pomme, conserve de légumes) et la vente de ceux-ci, au kiosque ou au Marché public Lafontaine. Chaque année, la population peut choisir d’encourager la Manne rouge de plusieurs façons :

• en s’abonnant aux paniers de légumes
hebdomadaires
• en achetant des produits au kiosque
fermier ou au marché public
• en participant aux journées
d’autocueillette de pommes ou de
légumes
• en s’impliquant bénévolement auprès
de l’organisme

PARTENAIRES ET SOLIDAIRES

De plus en plus de collaborations et de partenariats se réalisent dans le milieu agroalimentaire. La Manne rouge, je récolte a d’ailleurs pris le parti d’encourager des producteurs et productrices d’ici, dans son kiosque fermier, situé dans le secteur agricole de la rue Beaubien, à Rivière-du-Loup. En effet, en plus des légumes fraîchement cueillis et des aliments transformés issus du travail de l’équipe, le kiosque fermier regorge de produits partenaires locaux. On y trouve des sucreries d’érable, du miel, des terrines et rillettes d’agneau, des mélanges d’épices, de la poudre de grillon, des huiles et plus encore… Un lieu de choix pour remplir un panier de trésors gourmands et se donner une nouvelle mission : manger gourmand, et local !

Plus de détails sur le défi 100 % local :
lebongoutfraisdesiles.com/defi-100-local
Plus de détails sur la Manne rouge, je récolte :
lamannerouge.ca

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Bienvenue aux étudiants internationaux

texte et photo Sara Dumais-April Chaque année, après les semaines intenses de la saison touristique, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *