Accueil / Nos sens / La Vue / L’industrie du spectacle et le développement durable

L’industrie du spectacle et le développement durable

texte Pascale St-Amand, agente de communication et marketing, Rivière-du-Loup en spectacles

Depuis mon entrée en poste au mois de novembre dernier, je me suis souvent retrouvée confrontée à mes valeurs écologiques dans le cadre de mon travail. L’industrie du spectacle n’est effectivement pas blanche comme neige en ce qui a trait à l’empreinte écologique, si on pense à tous ces camions qui circulent avec les équipements de site en site pour divertir le temps de quelques numéros ; à toutes ces pailles, ces verres ou ces bouteilles d’eau laissés derrière sur la scène comme sur le parterre ; ou encore, à l’empreinte carbone des festivalier.ère.s ! Cependant, l’ère dans laquelle nous évoluons maintenant nous force à réfléchir – et c’est tant mieux – à des solutions conviviales et durables qui nous permettront de continuer à évoluer tout en prenant soin de notre planète.

Il existe aujourd’hui plusieurs mesures, actions ou normes qui sont mises en place pour « verdir » vos événements ! Peut-être penserez-vous tout de suite au calcul de l’empreinte carbone ou encore à l’installation de buvette permettant d’éliminer la vente de bouteilles d’eau, mais il en existe beaucoup plus !

Le Conseil québécois des événements écoresponsables peut vous proposer des solutions, des fournisseurs et même des formations via son site web. Il peut aussi vous accompagner, si vous souhaitez intégrer le volet de développement durable dans vos événements.

Emboîtant le pas sur les diverses campagnes sur la réduction de l’utilisation des bouteilles d’eau, nous avons décidé cette année de donner des gourdes réutilisables à tou.te.s nos bénévoles ; nous avons installé une machine à eau dans les loges et nous avons changé les verres, pour le service de boissons, par des verres compostables ! Nous croyons que chaque petit geste compte, et ceux-ci ne sont que les premiers d’une longue série !

ENVIE DE CONTRIBUER DANS VOS DIVERTISSEMENTS DE LA PROCHAINE SAISON ?

La pièce de théâtre documentaire J’aime Hydro présentera un portrait de notre relation en tant que Québécois.e avec Hydro-Québec. On y parlera, entre autres, d’écologie et d’énergies vertes, de développement et de grands chantiers, avec en tête d’affiche, Christine Beaulieu, on fera le tour de la question !

La création sera présentée le 28 septembre spécialement à 19 h, à la salle Alphonse-Desjardins du Centre Culturel Berger.

Les Cowboys Fringants, qui ont notamment développé leur expertise dans les tournées vertes seront aux Shows du Garage, le 18 avril 2020 dès 20 h. Saviez-vous que les Cowboys ont créé une fondation en 2006 qui a pour mission la réduction des impacts du groupe musical sur l’environnement, la protection des territoires à haute valeur écologique ainsi que la recherche scientifique, et qu’ils ont planté 33 584 arbres après leur tournée de 175 concerts de « la Grand’messe » afin d’avoir un bilan carbone nul ? Comme quoi, quand on veut, on peut ! Bon spectacle !

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Sculpter le temps

Texte Sara Dumais-April En 1995, le Concours intercollégial de sculpture sur neige du cégep de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *