Accueil / Nos sens / L'Émotion / Lettre pour toi, petite Anacha

Lettre pour toi, petite Anacha

texte et photo Anacha Rousseau

 

Je te le dis tout de suite, ma belle, tu ne seras jamais dans la norme, tu devras épeler ton prénom des milliards de fois et tu te feras dire chaque fois à quel point c’est original et unique. Tes parents devaient savoir avant ta naissance que tu ne « fiterais » pas dans le moule pour te donner un prénom comme celui-là. Je te rassure, c’est devenu bien à la mode, les prénoms bizarres, et tu vas finir par l’aimer, ton prénom pas comme les autres ! Tu feras plein d’affaires en même temps, des communications, de la culture, de la politique. Tu t’impliqueras dans mille projets, tu n’auras pas une carrière conventionnelle, mais tu adoreras ton travail et tes implications. Tu tomberas amoureuse d’un homme plus vieux que toi aussi et ça fera jaser, mais le dicton est bien vrai, l’amour n’a pas d’âge. Il te fera sentir belle et merveilleuse, tu seras incroyablement bien avec lui. Tes rondeurs, tu les garderas. Tu en auras parfois plus, parfois moins, mais tu ne seras jamais dans les standards. C’est cet aspect non normatif là qui sera le plus dur pour toi. J’aimerais ça pouvoir revenir à tes 11 ans, quand tu te faisais appeler « bouboule » à l’école, pour sécher tes larmes, te rassurer et te dire que c’est correct d’avoir des courbes, que tu vas passer au travers. Naïvement peutêtre, le poids n’a jamais eu d’importance pour toi, c’est plus le jugement des autres qui a été difficile. On ira jusqu’à te dire que tu devrais faire des régimes si tu veux plaire aux garçons à l’adolescence. Ça te trottera dans la tête, tu finiras par penser que tu ne plairas jamais à personne. En vieillissant, tu regarderas autour de toi et tu verras des femmes aussi rondes que toi qui auront de beaux chums, beaux dans tous les sens. Tu te rendras compte que, finalement, tu n’as pas besoin d’être comme les femmes dans les magazines pour plaire. Tu finiras même par plaire toi-même à des garçons. Ça te prendra du temps à accepter ton corps et à bien vivre ta sexualité, parce qu’être grosse, ce n’est pas sexy dans notre société, mais ne t’en fais pas, ma belle, tu vas être épanouie comme n’importe quelle femme. Tes courbes resteront là, mais tu seras active, tu feras du gumboot, du yoga, du plein air. Tu mangeras de tout et tu n’auras pas de problème de santé. Tu viseras toujours l’équilibre. Rendue à 25 ans, parfois, tu te regarderas nue dans le miroir et tu arriveras à te trouver belle.

 

 

Tu seras entourée de toutes sortes de personnes : des minces qui aimeraient prendre du poids mais n’y arrivent pas, des gros, des grands, des petits, d’autres avec des handicaps et qui sont éblouissants par tout ce qu’ils font dans leur communauté, des vieux, des jeunes. Tu te rendras compte que l’important, c’est d’être bien dans son corps et d’être en forme, que le reste a peu d’importance et que le jugement des autres, tu n’en as rien à faire. J’aurais aimé que tu aies 11 ans maintenant, parce que la société évolue, qu’on voit toutes sortes de beaux modèles, et ça aurait sûrement été plus facile pour toi aujourd’hui. Je sais que tu ne peux pas le croire en ce moment, mais un jour, tu feras ta part pour la cause toi aussi. Tu seras tellement fière du chemin parcouru, d’avoir réussi à retrouver confiance en toi, que tu oseras poser en sous-vêtement dans La Rumeur du Loup. Ça te prendra tout le courage du monde pour le faire, mais tu le feras pour que d’autres petites filles comme toi se sentent belles et bien, et pour qu’on leur dise qu’elles sont belles. Tu le feras aussi pour tous les hommes et toutes les femmes qui, même adultes, n’acceptent pas leur corps ; on est tellement mieux en-dedans quand on s’aime tel que l’on est. Ma petite Anacha, en ce moment, à 11 ans, tu ne vois que du négatif quand tu penses à ton corps, mais crois-moi, tu es belle. Tu feras partie de la catégorie des « femmes fortes » et tu le seras dans toutes les sphères de ta vie, pas juste pour ton corps. Assume-toi. Épanouis-toi. Aime-toi.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Corps, PARFAITEMENT parfait

texte Andréanne Martin | Technicienne en diététique   Lorsque j’ai appris que le prochain thème ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *