Accueil / Nos sens / La Réflexion / Le Trio Expo-Sciences

Le Trio Expo-Sciences

par Sarah-Claude Simard, journaliste 1ère secondaire l’Inné-Dit – journalesrdl.wixsite.com/innedit2016

 

Le lundi 9 avril dernier, en après-midi, nous avons présenté notre Expo-sciences aux trois classes de sixième année de l’École Joly de Rivière-du-Loup. Ce projet, qui s’étalait sur une bonne partie de l’année, nous a appris à collaborer en équipe, à faire des recherches scientifiques approfondies et surtout à nous exprimer de façon pertinente en public. Cette présentation a eu un franc succès et l’expérience se renouvellera sans doute dans les prochaines semaines.

Premièrement, nous avons dû choisir un sujet qui nous passionnait pour ensuite former des équipes de deux élèves qui avaient des intérêts communs. Deuxièmement, nous avons divisé notre sujet en trois aspects, pour ensuite les diviser en trois sous-aspects. De plus, les informations retenues devaient absolument aller chercher le côté scientifique. Ensuite, nous avons dû préparer notre présentation et confectionner des objets qui représentaient notre contenu. Comme vous l’avez sans doute deviné, nous avons travaillé sur ce projet dans plusieurs matières : le français, les arts plastiques et bien sûr les sciences. Madame Nathalie Beaulieu, notre enseignante de français, nous guidait dans la composition de notre texte que nous devions par la suite remettre afin qu’elle évalue le contenu et la structure. Monsieur Alain Renaud, notre enseignant de sciences, nous a expliqué comment approfondir un sujet et comment identifier les informations essentielles afin de trouver leur aspect scientifique. Monsieur Francis Bernard et Madame Marie-Ève Pelletier, nos enseignants d’arts plastiques, nous ont conseillés dans la confection d’objets et de notre kiosque. Le tout a donc fait partie d’un projet interdisciplinaire dans notre programme d’éducation intermédiaire (PÉI). Plusieurs approches de l’apprentissage ont été mises en pratique afin de nous outiller pour les différents projets du PÉI. Pour finir, j’ai eu la chance d’interviewer notre enseignant de sciences, monsieur Alain Renaud.

 

L’Inné-Dit : Qu’est-ce qui vous a poussé à monter un tel projet ?
Monsieur Alain Renaud : Premièrement, je voulais faire comprendre aux élèves du PÉI que leur projet personnel ressemblera un peu à ce qu’ils ont fait. Deuxièmement, je voulais les initier aux travaux de recherche en leur faisant faire des essais, une conception et aussi leur apprendre à organiser un événement.

L’Inné-Dit : Avez-vous aimé faire ce projet avec vos élèves ?
MONSIEUR ALAIN RENAUD : Oui. Il y a 10 ans, j’avais fait un projet de la sorte avec toutes mes classes. À l’époque, j’enseignais à six classes de trente élèves chacune, ce qui faisait quatre-vingt-dix kiosques de deux élèves. Suite à cela, je me suis découragé et j’ai abandonné. Cette année, étant donné que je n’avais que deux classes, j’ai tenté à nouveau l’expérience qui a fonctionné à merveille.

L’Inné-Dit : Êtes-vous fier du travail de vos élèves ?
MONSIEUR ALAIN RENAUD : Oui, je suis très fier de mes élèves et de leur travail. Je suis tellement fier d’eux que cela me donne plein d’idées pour les années futures !

L’Inné-Dit : Quel était le but de ce projet ?
MONSI-EUR ALAIN RENAUD : Mon but lors de ce projet était de transmettre ma passion pour la science à mes élèves.

De plus, quelques élèves m’ont donné leurs impressions :
ANAÏS BOUCHER : Pour moi, l’Expo-sciences a été une très belle expérience qui restera gravée dans ma mémoire tout au long de ma vie. Par contre, j’ai moins apprécié faire la présentation, car certains élèves étaient distraits. Je souhaite aussi remercier madame Nathalie Beaulieu et monsieur Alain Renaud d’avoir organisé cet événement et de nous avoir distribué de l’eau durant la présentation. Bref, j’ai adoré cette expérience.
SARAH-ÈVE ROY : Selon moi, l’Expo-sciences a été une occasion très spéciale de faire une recherche sur un sujet qui m’intéressait beaucoup et de démontrer mon savoir à d’autres élèves. J’ai dû sortir de ma zone de confort et apprendre à travailler en équipe dans un délai plus ou moins court.

 

mai54

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

L’éloge de la décroissance

texte David Lemelin   La croissance, c’est ce qui est vraiment important. Ça doit croître ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *