Accueil / Nos sens / L'Émotion / Le théâtre aplani : Oeuvres à 6 mains

Le théâtre aplani : Oeuvres à 6 mains

texte et photo Michel Lagacé

C’est sous le titre « Le théâtre aplani »* que trois artistes en art visuel de la région exposent du 16 mai au 12 juin 2019 des oeuvres réalisées à six mains au Café L’Innocent de Rivière-du-Loup.

Cette initiative est une expérience artistique qui a impliqué durant plusieurs mois la mise en forme d’imaginaires différents qui s’entrecroisent dans les oeuvres exposées. Aucun thème ni concept au départ, sauf celui qui émergent dans la spontanéité des juxtapositions proposées. Ce travail tire de la marginalité de ce processus son étrange poésie et son air outsider. À chaque fois, pour chacun des artistes le parcours est réorienté par l’autre, et c’est ainsi qu’une chose et son contraire arrivent à coexister. Les différences ne sont pas toutes « aplanies » mais, du moins, alimentent le dialogue. Et comme l’a écrit Montaigne : « Il y a du moi dans l’autre, et il y a de l’autre dans moi. »

Proche et en même temps loin du « Cadavre exquis », cet espace exploratoire ouvert permettait à chacun.e des artistes de dépasser ses limites, de participer à une expérience unique loin des sentiers officiels, de prendre de nouveaux risques esthétiques, de prendre « la clé des champs » à trois en quelque sorte et de présenter au public le résultat de ce laboratoire dans un lieu convivial.

Les sept oeuvres ainsi réalisées sur papier à l’aide de différentes techniques et médiums devraient vous enthousiasmer ou sinon bousculer vos critères esthétiques, car dans les oeuvres du « théâtre aplani », l’insolite, l’art, l’humour, l’ironie, même les monstres et la poésie font partie des rendus. Le vernissage est prévu le jeudi 16 mai à 17 h au Café L’Innocent. Bienvenue à tous !

*Le titre « Le théâtre aplani » est tiré d’un collage incluant ces deux mots dans l’une des oeuvres de l’exposition, aucune autre définition n’a été prévue, sauf ce qui arrive dans l’unicité de chaque oeuvre.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Bienvenue aux étudiants internationaux

texte et photo Sara Dumais-April Chaque année, après les semaines intenses de la saison touristique, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *