Accueil / Nos sens / La Vue / Le terrain de jeu des patenteux

Le terrain de jeu des patenteux

texte et photo Marie-Amélie Dubé et Steve McNicoll

Saviez-vous que le Walt Disney des patenteux.ses, bricoleur.se.s et concepteur.rice.s de la région se trouve à Saint-Antonin ? Votre chum aime bricoler et il fait la moue chaque fois que vous l’amenez au cinéma ? Ce temps est maintenant révolu ! Faites-lui vivre des montagnes russes d’émotions en le sortant chez Surplus Général Tardif, au paradis des manuel.le.s !

L’entreprise fut fondée en 1981, par Jean-Noël Tardif, alors que les principales activités étaient, à l’époque, spécialisées en revente de matériaux, d’outils et de surplus d’inventaires d’entreprises. Au courant des huit dernières années, l’entreprise, acquise par l’homme d’affaires René Filion, a pris une nouvelle direction en développant un inventaire industriel impressionnant et un secteur hydraulique agrandi, délaissant tranquillement l’inventaire de seconde main, même si l’on retrouve encore quelques pièces (moteur, baril de pluie, palettes, conteneur, etc.) prêtes à se faire offrir une 2e vie.

Vous avez besoin de chaînes, d’outils spécialisés, de courroies, de boulons, de pignons, de paliers (bearings), de pièces hydrauliques, de barils, de moteurs électriques, de génératrices et de toute la mécanique pour concevoir des remorques de tous genres ? C’est définitivement le spot de rêve pour perdre du temps (ou en gagner, c’est selon …) et développer vos idées entre les rangées bien garnies de l’antre du bricoleur. Parmi les 15 employé.e.s, vous trouverez le.la conseiller.ère idéal.e pour chacun des multiples départements. Si jamais vous aviez un besoin qui ne se trouve pas dans l’inventaire, une commande spéciale et sur-mesure pour vous sera réalisée auprès de l’un de leurs 300 fournisseurs canadiens, et ce, dans un court délai de livraison.

Et si par hasard vous aviez l’idée folle de vous construire une maison en conteneur maritime, et bien c’est aussi LA place ! Il s’agit d’un secteur d’activités en croissance pour l’entreprise depuis 5 ans. « Nous louons et vendons des conteneurs maritimes neufs ou de seconde main de 20 et 40 pieds. En 25 ans de service, je n’avais jamais entendu parler de maisons faites en conteneur au magasin. Les gens les utilisent souvent pour faire de l’entreposage sur leur lot à bois ou pour mettre de la machinerie, mais dans les derniers mois, nous avons eux deux nouveaux client.e.s qui avaient des projets d’autoconstruction en conteneurs. », raconte Alain Harton, acheteur principal chez Surplus Général Tardif.

L’achat de conteneurs est définitivement une alternative abordable qui offre une structure solide pour créer votre maison comme avec un jeu de Lego. La forme rectangulaire permet de créer une conception dynamique et contemporaine pour votre maison. Les possibilités sont presque infinies en hauteur ou en largeur.

De plus, comme nous sommes dans un pays nordique, donc soumis à la baisse de température, il est nécessaire d’isoler la structure pour pouvoir passer à travers l’hiver. Les normes en matière de logement résidentiel et d’urbanisme dans certaines municipalités et villes demandent que l’extérieur du conteneur soit recouvert, ainsi l’isolation se fait de l’extérieur et cachera au final l’aspect ondulé et métallisé de la structure de base de votre maison. Ainsi, le côté esthétique d’un conteneur neuf n’est pas nécessaire, ce qui encourage l’achat de seconde main, qui représente peu de frais, selon la grandeur de maison que vous désirez habiter. L’achat d’un conteneur usagé en 2019 oscille entre 3500 $ et 4000 $ pour un 40 pieds et la livraison est disponible en sus. En comparaison des coûts de fabrication d’une maison conventionnelle, une économie non négligeable est observée vu le nombre de composantes et de main-d’oeuvre en moins à inclure au budget global.

L’assemblage et la modification de la structure en acier des conteneurs nécessitent l’utilisation d’outillage spécialisé en conception mécanique tel une soudeuse, semi-automatique de préférence en raison de l’épaisseur des tôles, une découpe au plasma ou une rectifieuse à angle pour faire les ouvertures de portes et fenêtres. Évidemment, ce matériel se retrouve en magasin ainsi que tous les accessoires complémentaires à leur utilisation : gants, casque auto-obscurcissant, bouchons (buffer de la tôle, c’est bruyant ! ! !).

N’hésitez pas à consulter l’équipe de conseillers d’expérience de chez Surplus Général Tardif, ils ont une partie de la solution !

Suivez sur la chaîne YouTube de La Rumeur du Loup et dans le magazine d’octobre l’implication de Surplus Général Tardif dans le projet d’autoconstruction en conteneurs maritimes.

_____

Horaire
lun au vend de 7 h 30 à 17 h 30
sam de 7 h 30 à 12 h
surplusgeneraltardif.ca
10, rue Lévesque, St-Antonin
418 867-1705

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Manger gourmand et local

texte Amélie Bureau et Stéphane Lussier, coordonnateur La Manne rouge, je récolte | photo Stéphane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *