Accueil / Nos sens / La Réflexion / Le Semoir : Un programme d’écoéducation qui sème l’espoir chez les jeunes de la région

Le Semoir : Un programme d’écoéducation qui sème l’espoir chez les jeunes de la région

texte Laurence Côté-Leduc, chargée de projets et coordonnatrice Le Semoir pour Arbre-Évolution

Une immersion climatique dans l’univers des gaz à effets de serre, une marche exploratoire sur les battures du Saint-Laurent à la découverte des écosystèmes fluviaux, un projet de murale collective aux couleurs de la planète… Voici quelques exemples d’ateliers que les écoles du Bas-Saint-Laurent peuvent demander gratuitement via Le Semoir.

ENRACINÉE DANS LE REBOISEMENT SOCIAL
Cette initiative, qui ne cherche rien de moins qu’ à éveiller chez les jeunes le désir de devenir des écocitoyen.ne.s engagé.e.s, est née progressivement lors de projets de plantation d’arbres dans le cadre du Programme de Reboisement socialMC.

« Dès les premières plantations que nous avons organisées, nous avons été surpris de la forte volonté de participation des écoles situées près des sites de reboisement. », explique Simon Côté, chef d’orchestre de l’équipe d’Arbre-Évolution, une coopérative de solidarité originaire de L’Islet, dans le Bas-Saint-Laurent. « Nos activités de mise en terre se sont donc transformées en événements d’écoéducation avec des jeunes toujours emballés à l’idée de planter des arbres et mettre les mains dans la terre. Et, au fur et à mesure de côtoyer les enseignant.e.s et directions d’école, nous avons réalisé que très peu d’occasions s’offraient aux enfants pour parler d’environnement et faire des gestes concrets. », ajoute-t-il. La connaissance de la nature est un domaine aujourd’hui négligé, voire oublié, malgré son incidence cruciale sur notre devenir collectif. Il était temps que le vent tourne de bord et qu’on rattrape le temps perdu.

UN CATALOGUE D’ATELIERS QUI BÂTIT LES PONTS ENTRE LES JEUNES ET LA NATURE
Après avoir compris l’immense intérêt des milieux d’enseignement pour l’écoéducation, Arbre-Évolution s’est donné la mission de combler le vide, proposer une solution et faire la différence.

Au terme de plus d’un an de travail, la coopérative a su rassembler des dizaines de formateurs des quatre coins de la province afin de monter un riche catalogue d’ateliers écoéducatifs et tout.e enseignant.e peut réserver en ligne l’atelier de son choix sur lesemoir.org. Semer l’espoir, mais qui récolte les fruits ?

Le semoir est destiné aux enfants dans un contexte d’apprentissage (école, camp de vacances, organisme), et ses thématiques portent sur le climat, la consommation, l’écologie, l’environnement et l’écocitoyenneté. Par contre, les bénéfices du semoir ne s’arrêtent pas là : des enseignant.e.s pourront intégrer les concepts dans leurs enseignements, des écoles pourront s’inscrire à des projets de verdissement participatif, des entreprises pourront y investir leur fibre éco-entrepreneuriale. Sensibiliser notre jeunesse aux milieux vivants qui l’entourent, n’est-ce pas la meilleure solution pour préparer la suite du monde ?

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?
Le Semoir est soutenu par plusieurs partenaires financiers et leurs contributions permettent d’offrir gratuitement des ateliers dans les milieux d’enseignement du Québec.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La Anne en moi (Prix d’écriture Robertine-Barry)

texte Jade Purcell, élève de 5e secondaire, École polyvalente La Pocatière L’automne dernier, votre magazine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *