Le revenu de base universel : au-delà des préjugés

Texte | François Pelletier

La crise sanitaire actuelle et l’expérience de la PCU ont remis au goût du jour, auprès de la population et des autorités gouvernementales, le concept du revenu de base universel.

Je dois avouer qu’avant la pandémie, j’étais de ceux·celles qui considèrent le revenu de base comme une proposition intéressante en soi, mais difficilement applicable dans le contexte actuel de notre société. Aujourd’hui, mon entreprise étant partiellement entre parenthèses, disons que j’apprécie avoir un apport financier qui me permet d’utiliser mon énergie autrement qu’à combattre le stress irritant et permanent de l’incertitude du lendemain. Ça me permet aussi de prendre une distance suffisante pour avoir des idées nouvelles, et de continuer à avancer.

Le concept de revenu de base pour tou·te·s, par ailleurs, est loin d’être nouveau, et plusieurs études sérieuses faites à l’international, mais jamais complètes ou sur une longue période de temps, et quelques expérimentations aussi, viennent en confirmer la validité.

Un forum ouvert, sur la plateforme Zoom le 19 septembre dernier, a donc été réalisé conjointement par Revenu de base Québec et l’Alliance revenu de base des régions Est (ARBRE) dans le cadre de la 13e Semaine internationale du revenu de base. Cette expérience média avait comme préalable la mise en route d’un projet-pilote visant l’implantation et l’expérimentation à long terme d’une assurance-revenu de base dans le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (1).

Quelques participant·e·s au forum, au Témiscouata

Ce qui m’a d’abord frappé chez les participant·e·s, c’est leur implication réelle et concrète au projet. Des individus de tous les âges, pour la plupart des représentant·e·s d’organismes communautaires et des institutions dans le secteur de la santé, mais aussi des personnes à faible revenu ; toutes des personnes sur le terrain, ancrées dans le réel.

Ces participant·e·s se sont bien sûr exprimé·e·s sur les moyens de réaliser ce projet-pilote dans un avenir prévisible. C’est pourquoi quelques projets de sensibilisation (capsules vidéo, enrichir la proposition de base, et autres) ont été mis de l’avant, pour en même temps fait ressortir à court terme l’urgence de discuter, ouvertement et sans détour, de la pauvreté, mieux en définir les causes profondes et les effets abrasifs sur les plans personnel et émotif, allant même jusqu’à représenter une violence économique et psychologique, selon les mots d’une participante. Comment alors rester indifférent·e ? (2)

Je connais encore peu le projet mis de l’avant par l’ARBRE ; je comprends cependant la nécessité d’engager tout de suite la conversation. La proposition mérite qu’on s’y arrête, qu’on en débatte, qu’on y travaille et l’enrichisse. D’avoir enfin un débat de société sur la pauvreté et travailler aux solutions possibles – et réalistes.

Quelques initiatives ponctuelles émergeront d’ici peu dans la région visée par le projet. Je ne peux que vous inviter à vous y intéresser, ne serait-ce que pour considérer la société actuelle sous un angle résolument humaniste.

J’ai probablement encore des préjugés concernant les personnes à faible revenu et l’établissement d’un revenu de base pour tous, mais je suis capable de mettre les préjugés de côté et d’engager la discussion. Et vous ?

(1) L’ARBRE est un regroupement d’individus, d’associations et d’institutions qui travaillent depuis 2016 sur un projet expérimental d’implantation d’une assurance-revenu de base dans le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Parmi ses membres, nous retrouvons entre autres des citoyen·ne·s, des organismes communautaires, des directions régionales de santé publique, des chercheur·euse·s universitaires. Un site web (www.revenudebase.ca) est à la disposition du public afin de mieux comprendre cette démarche. Le projet-pilote, déjà étoffé, contient une philosophie d’application, une argumentation sensée et des réponses à certaines objections principales ; c’est un projet qui se veut évolutif, et qui s’enrichit continuellement. On peut aussi aller voir au revenudebase.quebec.
(2) On peut visionner le déroulement du Forum ainsi que plusieurs discussions réalisées dans le cadre de cette 13e Semaine internationale du revenu de base sur le Facebook de Revenu de Base Québec.

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Source d’énergie scolaire depuis 50 ans ! [Publireportage]

Texte | Collège Notre-DamePhotos | Jean-François Lajoie Le collège Notre-Dame, connu avant 2008 sous le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *