Accueil / Nos sens / L'Émotion / Le loisir au coeur de la vie

Le loisir au coeur de la vie

Rencontre avec Jacqueline Gagné | texte Malory Thibodeau

 

La précision dans les jeux d’adresse.
Faire un abat ou un dalot.
L’adrénaline dans le tapis.
Encourager son équipe ou huer les adversaires.
Rire aux éclats ou aux larmes.
Sauter de joie.
Crier d’hystérie.
S’amuser, s’amuser et encore s’amuser.
Réservé aux jeunes ?
Pantoute !

 

Le plaisir n’a pas d’âge. Madame Jacqueline Gagné en est convaincue. Ça n’a pas toujours été ainsi. Toutefois, après plusieurs années dans une vie routinière, la maladie a amené madame Gagné à se questionner sur ses lendemains. Son autonomie et sa qualité de vie ayant diminué, elle décide de suivre les conseils de son amie Céline et de la rejoindre à la résidence Le Saint-Louis. Les premières semaines d’adaptation et les mois sont longs pour madame Gagné. Cette étape de vie est venue plus rapidement que prévu. C’est en quelque sorte un deuil pour elle, car elle doit tout reconstruire. Mais, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir le plaisir des activités de loisir qui y étaient offertes ! Renaissance ! Les activités lui permettent de garder sa vivacité et sa forme physique. Elles l’aident à bouger, à socialiser et à ne pas rester seule. Être en résidence ne veut pas dire nécessairement de rester encabanée. Elle est même déçue lorsqu’elle ne peut y participer. La présence de l’intervenante en loisir, la fabuleuse Brigitte, est inévitable et non négociable. Sans elle, les résidents seraient beaucoup moins actifs. Elle sollicite la motivation de chacun et offre des activités pouvant convenir à tous les goûts.

 

 

Depuis la présence des loisirs dans sa vie, Jacqueline vit des plaisirs qu’elle n’a jamais vécus auparavant. On peut quasiment dire que Jacqueline est devenue une ambassadrice du loisir dans la résidence. Elle aimerait que les gens participent plus aux activités et qu’ils ne soient pas gênés de s’y joindre. Elle affirme même qu’il n’y a pas d’âge pour s’amuser, bouger, rire et apprendre. Le loisir aide à oublier l’âge et les maladies. Les résidents ont un meilleur moral lorsqu’ils participent à des activités qu’ils aiment. Pendant les activités, on peut voir le sourire de chaque individu et leur plaisir devient contagieux. Madame Jacqueline promeut le loisir, car elle est certaine qu’il aide à s’accepter. Les différents intervenants du milieu adaptent chacune des rencontres et s’assurent que les résidents peuvent participer à leur rythme et selon leurs capacités. Même ceux vivant certaines situations difficiles devraient continuer à participer, avec modération, aux activités. Elles donnent de l’énergie et apportent la motivation pour rester en forme physiquement et mentalement. Elles sortent parfois les participants de leur routine et de leurs pensées. Cela leur permet de profiter du moment et se concentrer sur le positif. Jacqueline comprend l’importance du loisir dans sa vie et ne peut plus s’en passer. Choisir une résidence vivante et dynamique permet de s’épanouir et offre à chaque personne âgée un milieu de vie actif.

 

Ma rencontre avec madame Jacqueline était très importante pour moi en tant que future technicienne en loisir. Elle m’a appris que le loisir était important, que l’on ne travaillait pas pour rien… On travaille pour donner une meilleure qualité de vie à des gens. Ma perception des personnes âgées a été changée grâce à cette rencontre. – Malory

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Yves Harrisson, en éclaireur…

texte Pierre Sénéchal | photo Martin Boisvert Artiste prolifique, talentueux et résolument libre, Yves Harrisson …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *