Accueil / Nos sens / La Réflexion / Le collège Notre-Dame, un modèle d’innovation depuis 1971

Le collège Notre-Dame, un modèle d’innovation depuis 1971

texte Sylvain Dionne, conseiller en communication, Collège Notre-Dame | photos Jean-François Lajoie

Né en 1971 dans la foulée de la première grande réforme québécoise du système d’éducation, le Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup se révèle un chef de file régional en innovation éducative et pédagogique depuis plusieurs décennies. Le Collège Notre-Dame se positionne comme l’une des meilleures écoles secondaires au Québec en termes de persévérance et de réussite scolaire, réseaux publics et privés confondus, bien qu’il soit une institution non contingentée accueillant plus de 20 % d’élèves vivant des difficultés d’apprentissage. Cette réussite est intimement liée à son autonomie, à son adaptabilité, à son avant-gardisme et à sa capacité d’innover.

IMAGINER, INNOVER ET RÉALISER
L’innovation constitue l’ADN du Collège Notre-Dame, qui dessert le Bas Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. Sa contribution est définitivement d’intérêt public puisqu’il forme avec succès les travailleur.se.s et les décideur.se.s de demain. Cette ouverture à la créativité et au changement a inspiré des approches innovantes comme la mise en place d’un programme d’anglais intensif et d’une formation initiale en informatique pour tou.te.s les élèves dès le début des années 2000.

De 2005 à 2016, le Collège s’est également distingué par la mise en place de nombreux programmes, options et évènements d’avantgarde bénéficiant à ses 500 élèves. Qu’il s’agisse notamment de l’établissement i) du premier programme Sport-études reconnu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur dans l’Est du Québec avec le hockey midget AAA, la natation et la boxe olympique ; ii) l’implantation d’options Art-études en danse, en musique et en théâtre ; iii) la mise en oeuvre de programmes sportifs en vélo, ski-planche, sports équestres et badminton élite ; iv) la création de programmes exclusifs en Scienceétudes, en entrepreneuriat (Programme Innovation-Solutions-Entrepreneuriat [PISE]) et en robotique ; v) l’animation d’un club de badminton et le lancement de l’Académie de théâtre Notre-Dame pour les élèves du primaire ; vi) l’organisation du colloque éducatif interdisciplinaire Santé-vous bien ! ; vii) la production d’un spectacle annuel de variétés.

Ces réalisations originales ont stimulé dans le passé, et continuent d’inspirer encore aujourd’hui, l’ensemble du réseau scolaire régional. Plus d’une cinquantaine de partenaires locaux et régionaux, qui appuient concrètement la mission et la vocation du Collège Notre-Dame, ont participé à la mise en oeuvre de ces initiatives et approches. Des partenaires tournés vers l’innovation dans les domaines entrepreneurial, industriel, scientifique, sportif, culturel, artistique, social et de la santé qui reconnaissent l’impact du Collège sur la vitalité socioéconomique et le rayonnement de la communauté régionale.

PLACE À LA PÉDAGOGIE CRÉATIVE
Mais pour la direction du Collège Notre-Dame, plus qu’une offre de programmes variée et stimulante, l’aspect essentiel qui doit motiver les innovations mises en place est d’abord et avant tout l’engagement dans une pédagogie créative visant à bonifier l’enseignement et faciliter les apprentissages. En éducation, comme dans les autres sphères de l’activité humaine, les défis annoncés diffèrent grandement de ceux que nous avons connus ces dernières décennies. Le monde évolue de plus en plus rapidement ; il est volatile, incertain, complexe et ambigu. Les perspectives d’avenir en entrepreneuriat et en employabilité se transforment elles aussi très rapidement. Afin de demeurer pertinent et appliqué, le Collège Notre-Dame a décidé d’affirmer son leadership en adoptant dès maintenant les méthodes requises pour faire éclore le plein potentiel des futurs travailleur.se.s et décideur.se.s.

[Le Design Thinking aurait ainsi pour effet (…) de proposer une méthode d’apprentissage axée intrinsèquement sur l’utile, pour répondre à une problématique qui affecte les élèves de près ou de loin et qui leur permettra de se sentir profondément acteurs de leur apprentissage et de leur monde. Source : Dalila Madine, Forbes France 2018)]

De récentes études démontrent que 25 % des élèves actuellement inscrit.e.s en 1re secondaire deviendront des entrepreneur.e.s/travailleur.se.s autonomes. D’autre part, il est admis que plus de 70 % des jeunes de 1re secondaire exerceront un métier ou une profession qui n’existe pas encore, en utilisant des outils technologiques qui n’ont pas encore été inventés, afin de résoudre de nombreux problèmes qui ne sont présentement pas encore considérés comme tels. Ce contexte requerra des compétences nouvelles dont on doit favoriser le développement précoce chez les jeunes afin de les préparer adéquatement à relever les défis à venir.

PRENDRE LE TAUREAU PAR LES CORNES
Dans ce contexte, le Collège a choisi d’être proactif en misant sur ce qui le distingue depuis près d’un demi-siècle : sa capacité à innover. Avec la collaboration d’entreprises régionales, nationales et même internationales tournées vers l’innovation, l’apport du LLio du Cégep de Rivière-du-Loup ainsi que l’appui de l’UQTR et d’organisations d’envergure mondiale comme le groupe Thales et la firme NoTosh, le Collège a introduit le concept du Design Thinking dans l’apprentissage des élèves du programme PISE de même que dans les méthodes d’enseignement de ses professeur.e.s.

[À la différence de tout autre outil classiquement enseigné, le Design Thinking ne permet pas que d’élaborer une méthodologie pour répondre à un problème donné, il permet deux choses cruciales que le système éducatif n’a semble-t-il toujours pas enseigné : la capacité à se sentir et à agir en tant qu’acteur à part entière d’un projet, ainsi que la capacité à être empathique. Source : Dalila Madine, Forbes France 2018)]

Cette méthodologie de résolution de problèmes propose une approche basée sur les besoins de la personne. Elle est le coeur de nouvelles méthodes de développement au sein des entreprises qui veulent se démarquer de la concurrence en créativité et innovation active. Cette façon d’aborder et d’analyser différemment les problèmes et les difficultés fait de plus en plus école dans le domaine entrepreneurial, engageant positivement l’ensemble du personnel dans les processus de recherchedéveloppement, de conception, de production, de service et d’expérience client. Cela exige des compétences de pointe auxquelles le Collège s’efforce dès maintenant de former ses élèves.

NOUVEAUX ESPACES ET OUTILS D’APPRENTISSAGE
Ces nouvelles orientations, dont la mise en oeuvre est lancée depuis déjà deux ans, imposent des changements physiques majeurs afin d’offrir un cadre d’enseignement conforme aux méthodes d’apprentissage et de collaboration qui répondront aux besoins de demain. Réparties en plusieurs phases échelonnées sur quelques années, ces améliorations s’articulent d’abord autour de la reconstruction de l’étage supérieur du Collège. Cette première phase permettra l’aménagement de laboratoires ultramodernes en informatique et technologies numériques, en sciences, en conception et programmation robotique, et l’ajout d’une salle modulable destinée au travail créatif et collaboratif.

[…le Design Thinking a tous les airs d’une méthode d’apprentissage qui permettra de responsabiliser les élèves, de galvaniser leur concentration et, surtout, de mobiliser chacune de leurs matières enseignées pour former une toute nouvelle matière difficilement enseignable : la culture générale. (Source : Dalila Madine, Forbes France 2018)]

Les phases subséquentes favoriseront la mise en place de nouveaux pôles physiques consacrés au développement pédagogique, à l’avancement du sport et à la promotion des saines habitudes de vie, à la création et à l’expression artistiques, de même qu’à la lecture, à la détente, à la méditation et au développement de l’imaginaire créatif. Cet imposant chantier de modernisation des espaces intérieurs du Collège, nécessitera des investissements de l’ordre de 2,5 M$. Voilà pourquoi la Fondation du Collège Notre-Dame lancera sous peu une campagne majeure de financement.

AU SERVICE DE LA COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE ET ENTREPRENEURIALE
Les premiers bénéficiaires des infrastructures résultant de cette transformation à la fois physique et pédagogique sont, bien sûr, les élèves actuel.le.s et futur.e.s du Collège. Ensuite, il y aura les entreprises locales et régionales qui accueilleront des diplômé.e.s déjà familier.ère.s avec les nouveaux processus et procédés de réflexion, de création et de collaboration en innovation, influencés et soutenus par des mentors issus de notre milieu. Finalement, la communauté locale et régionale aura aussi accès à ces installations pour expérimenter l’approche cocréative et collaborative en innovation promue par le Design Thinking. Selon le directeur général du Collège Notre- Dame, Guy April, « Pour relever les défis entrepreneuriaux, sociaux et environnementaux qui nous attendent collectivement, il faut dorénavant davantage que du savoir-faire et du savoir-être. Il faut aussi maximiser le “savoir penser” et le “savoir analyser”. Voilà où le Design Thinking devient un outil précieux, offrant des avantages pédagogiques insoupçonnés qui nécessitent l’aménagement d’espaces appropriés à son application. » Monsieur April conclut : « Rivière-du-Loup peut déjà s’enorgueillir de la présence d’un établissement scolaire d’avant-garde comme le Collège. Ville entrepreneuriale, elle profitera bientôt des retombées générées par l’approche innovante que nous déployons, une première pour le réseau éducatif secondaire au Québec en termes de développement de compétences de pointe, et pourra capitaliser sur la formation adaptée de nos élèves. »

[Enseigner aux jeunes le Design Thinking les aidera à devenir des Problems Solvers qui feront de l’innovation et de l’empathie les socles d’une société qui progresse et prospère. (Source : Dalila Madine, Forbes France 2018)]

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La Anne en moi (Prix d’écriture Robertine-Barry)

texte Jade Purcell, élève de 5e secondaire, École polyvalente La Pocatière L’automne dernier, votre magazine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *