L’Autre.

texte Anonyme

Pour toi, je suis « l’autre ». Celle que tu détestes et dont tu as peur. Tu as peur que je prenne ta place, que tes enfants m’aiment plus que toi, que je me prenne pour leur mère.

Sache que moi aussi j’ai eu à dealer avec « l’autre ».

Moi aussi j’avais peur qu’elle prenne MA place, que mon enfant soit plus heureux dans SES bras que dans les miens. Qu’elle le réconforte mieux, ou qu’il aime mieux sa bouffe que la mienne.

Mais en fait c’est SA place à elle qu’elle a prise. Parce que oui, dans ce nouveau (pas si nouveau) modèle de famille qu’est la famille recomposée, elle a SA place à elle, l’autre. Elle a SON rôle à jouer dans l’éducation de ton enfant et c’est mieux comme ça, crois-moi, c’est bien mieux comme ça.

N’aimes-tu pas mieux que tes enfants soient accueilli.e.s et aimé.e.s par un coeur de plus plutôt qu’ignoré.e.s et laissé.e.s pour contre par ce dernier ? N’aimes-tu pas mieux qu’il.elle.s se sentent bien, écouté.e.s, compris.es et réconforté.e.s par une paire d’oreilles et une tête de plus ? Il n’y a jamais trop de coeur pour aimer notre enfant, ni trop d’oreilles pour l’écouter. Un enfant ne reçoit JAMAIS trop d’amour.

Je sais, la ligne est mince entre les deux extrêmes et crois-moi, je sais de quoi je parle…

D’un côté, il y a les familles qui essaient TROP d’être reconstituées. Celles qui essaient de faire passer l’autre parent pour un moins que rien, celles qui font de l’aliénation parentale dans le but désespéré de faire accepter le nouveau/la nouvelle conjointe par l’enfant et même qui essaient de le/la remplacer.

De l’autre côté, il y a les conjoint.e.s qui agissent comme si nos enfants étaient des fantômes. Ceux.elles qui veulent tellement que nos enfants ne les confondent pas avec leur famille qu’il en résulte plutôt un enfant qui manque de confiance en lui.elle, qui ne se sent pas bien chez eux et qui a l’impression de ne jamais rien faire de correct. Ça, c’est l’autre extrême. Mais n’y a-t-il pas un juste milieu où l’enfant peut s’épanouir ?

Personnellement, après plusieurs années, j’ai enfin trouvé cet équilibre. D’un côté avec le père de tes enfants, qui ensoleille ma vie et celle de mon enfant chaque jour de nos vies et de l’autre, la blonde de mon ex, qui fait sans contredit la même chose dans la vie de mon fils et de son père. Peut-être que tu ne me croiras pas, mais je suis si heureuse qu’elle soit dans nos vies maintenant. Mon fils se porte tellement mieux depuis qu’il a une vie de famille équilibrée des deux côtés, ses notes sont meilleures à l’école, il est plus calme, plus gentil et plus attentionné, mais surtout, et c’est le plus important, beaucoup plus heureux dans son petit coeur.

Alors, n’aie pas peur. Je comprends que tu me détestes pour le moment, mais voici ce que je te promets :

Je te promets de ne jamais prendre ta place, mais de prendre la mienne. Comme une marraine ou une grand-mère, comme ton amie qui paie un lunch au McDo à tes enfants, les amène jouer au parc ou leur fait faire une sortie spéciale à l’aquarium. Une grande amie, qui les aime profondément et qui les réconforte, les sécurise, les aide, les fait rire, prend soin d’eux.elles. Mais pas comme leur maman, parce que personne ne peut la remplacer dans leur petit coeur.

Je te promets aussi de ne jamais parler en mal de toi, de ne jamais te rabaisser et de toujours les écouter avec intérêt quand il.elle.s me raconteront ce qu’ils ont fait avec toi. De les féliciter en voyant le beau bricolage qu’il.elle.s ont fabriqué pour toi et même de les motiver à prendre soin de toi, à te cueillir des fleurs, à t’aider dans la maison et à te dorloter quand tu es malade.

Je te promets de les aimer de tout mon coeur et de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’il.elle.s reviennent chez toi avec les petits yeux brillants et le sourire aux lèvres. Et ne t’inquiète surtout pas, une maman, il.elle.s en auront toujours juste une et ce sera toujours toi, ça aussi je te le promets.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Sculpter le temps

Texte Sara Dumais-April En 1995, le Concours intercollégial de sculpture sur neige du cégep de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *