La rencontre des identités

Texte Marie-Amélie Dubé

Pour la 5e édition du volet de création Ville et villages en images, des citoyen.ne.s des MRC de Rivière-du-Loup, Témiscouata et les Basques pourront sans prérequis techniques vivre l’expérience cinéma de l’intérieur sous le thème : Identités. L’idée de base étant de mettre à l’avant-plan la singularité des paysages de notre territoire et du patrimoine régional.

Ainsi, des organismes, associations, cercles des fermières, professeur.e.s, ou tout autre collectif citoyen de tous âges, pourront bénéficier de cette opportunité pour s’initier au 7e art ou développer leur passion en réalisant un court-métrage de 4 à 8 minutes.

Il.elle.s seront accompagné.e.s par des étudiant.e.s de l’École des métiers qui guideront les participant.e.s dans le ficelage de leur scénario et au niveau technique. Ce rapprochement est définitivement porteur pour cette expérience qui facilite grandement la mise au monde des idées des citoyen.ne.s vers un agencement d’images porteuses. Le but étant de faire les choses ensemble dans un maillage fertile entre formateur.rice et amateur.rice.

« Cette expérience permet aux participant.e.s de voir tout le travail qu’il y a derrière un film de 5 à 7 minutes. C’est hyper éducatif et permet de mieux faire comprendre les dessous du 7e art et surtout de rendre le tout accessible. » explique Priscilla Winling, coordonnatrice de Ville et villages en images. Ainsi, vous êtes convié.e.s à la meilleure assistance du festival, le samedi à 10 h, pour assister au résultat des projets et attribuer le prix pop-corn à l’équipe qui aura charmé le plus l’assistance. Votre milieu se mobilise pour mettre en valeur vos racines. De belles découvertes assurément.

_____

« Quand on est arrivés à Rivière-du-Loup, mon copain, mon chat et moi, en février 2019, on a eu une belle surprise en découvrant le Festival Vues dans la tête de… On a assisté au volet Ville et villages ; ça nous a permis de connaître des réalités et des gens d’ici.

Cette année, j’ai commencé à travailler en immigration pour la MRC de Témiscouata et je me suis dit, pourquoi pas inviter les citoyen.ne.s du Témiscouata à participer, d’autant plus que le sujet « identité » est idéal pour faire découvrir le Témiscouata à travers ses gens, ses paysages, ses visages et ses accents méconnus.

J’espère que ce sera le début d’une belle aventure qui va mettre à l’écran les Villes et villages du Témiscouata. »

Gabriela Viscarra
Agente de développement en immigration
MRC de Témiscouata

Photo : Festival du film (VDT)

« L’an dernier, une citoyenne de Saint-Mathieu-de-Rioux m’avait approché pour savoir si les citoyen.ne.s des Basques pouvaient participer au concours de Ville et villages en images. Je m’étais informé auprès de l’agente de développement culturel de Rivière-du-Loup et, oh ! surprise, il y avait dans leurs projets d’ouvrir, éventuellement, la porte aux autres MRC avoisinantes, en participant au financement d’une équipe de tournage. En 2019, la Commission culturelle de la MRC des Basques a donc prévu à partir de l’entente de développement culturel avec le ministère et la MRC et aussi, à même son financement, une enveloppe pour permettre les échanges entre acteur.rice.s culturel.le.s et citoyen.ne.s et des activités de réseautage. Le projet de Ville et villages entre donc dans ce libellé, tout comme la projection Chef.fe.s de brousse qui a eu lieu au Caveau des Trois-Pistoles avec le réalisateur Nicolas Paquet. Je crois que c’est une opportunité qui s’ouvre à tou.te.s ceux et celles qui ont rêvé ou qui rêvent de faire leur propre film. Ce sera certainement une expérience très enrichissante ! »

Amélie Brière
Agente de développement culturel et de communication
MRC des Basques

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Sculpter le temps

Texte Sara Dumais-April En 1995, le Concours intercollégial de sculpture sur neige du cégep de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *