La poésie, la petite cousine du conte, à la Forge à Bérubé

texte Wina Forget | photo Valérie Simone-Lavoie

Cette année, le Rendez-vous des Grandes Gueules se dote d’un équipage bien spécial pour naviguer sur de nouvelles eaux. Matelots des mots, capitaines de poème, une délégation de poètes ouvrira pour la première fois, avec fougue et beauté la 23e édition du festival de contes et récits le Rendez-vous des Grandes Gueules de Trois-Pistoles.

La poésie s’inscrit depuis longtemps dans la tradition orale du Québec et il faut le dire : la poésie actuelle a su reconquérir le coeur des jeunes Québécois et Québécoises. Si, dans le passé, la poésie a pu sembler être une affaire de « grands-parents nostalgiques d’un Québec cristallisé », il n’en est plus rien aujourd’hui. On assiste à un véritable boom tant au niveau de l’édition, pensons à toutes les nouvelles petites maisons d’édition qui ont ouvert ces dernières années, tant au niveau de la performance orale avec le slam, mais aussi avec les micros ouverts des soirées poésies, les pièces de théâtre basées sur des poètes, les albums de musique puisant au sein de recueils, etc. S’il y a eu le renouveau du conte au Québec au début des années 2000, nous assistons depuis une dizaine d’années à un important renouveau de la poésie dans la belle province.

Le milieu du conte est aussi contaminé par ce boom poétique, tout comme l’ensemble du milieu culturel québécois. Le conte contemporain par exemple se trouve empreint d’une puissante poésie en plus de nous transporter dans des voyages au long cours d’histoires toujours plus grandes que nature. La poésie nous raconte autant que le conte le fait, elle nous raconte en tant qu’être sensible : tou.te.s différent.e.s, mais tou.te.s si similaires à la fois. Elle raconte nos sociétés, notre communauté. Elle énonce nos plus belles facettes comme nos pires travers. Tout comme le conte, la poésie a indéniablement une place spéciale dans le patrimoine culturel et oral du Québec. C’est pourquoi, cette année, l’équipe du festival a tenu à jouer hors des sentiers battus et a décidé de consacrer sa soirée d’ouverture à la discipline cousine du conte, la poésie. Cabaret Poésie All-Star – Sur la route nous offre une expérience de l’oralité dans toute sa magnificence. Les poètes que vous entendrez ont une langue de haute voltige. Amoureuses du terroir, conteur.se.s, slameuses, artistes interdisciplinaires et engagées, autant de parcours différents que d’artistes puissamment groundé.e.s à la scène et aux verbes.

C’est ainsi que le 10 octobre prochain, neuf poètes souffleront leurs mots en porteétendard, officiers et officières du rêve et de la rencontre de l’autre. Une parole vivante, incarnée, politique et intime sera livrée au creux de la Forge à Bérubé dans la chaleur des corps rassemblés, enfin.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Entrevue avec Kathia Rock

Entrevue | Piscilla Winling P.W. : Vous allez être aux Grandes Gueules en tant que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *