La nécessité est mère de l’invention

Texte et photo | Sylvain Dionne, coordonnateur, Fondation du Collège Notre-Dame

Cette citation de Platon (La République, livre II) illustre le virage entrepris par la Fondation du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup à la suite du confinement décrété en mars dernier. Le monde de l’éducation a alors traversé une période trouble et marquée par l’incertitude. Le Collège Notre-Dame a dû trouver, en moins de 10 jours, une manière de poursuivre l’enseignement et de favoriser l’apprentissage de ses élèves à distance.

Parallèlement, la philanthropie prenait du plomb dans l’aile et les organisations caritatives devaient mettre leurs activités sur pause en raison des mesures sanitaires, mesures qui sont toujours contraignantes quant aux rassemblements.

La Fondation du Collège devait envisager une façon d’appuyer le Collège comme elle le fait activement depuis sa création au début de la décennie 2010. La solution : le financement participatif. La Fondation a lancé une ambitieuse campagne de sociofinancement, sous le thème « Pour une éducation technosolidaire », afin d’appuyer le Collège dans son virage vers l’enseignement et l’apprentissage en mode numérique. Elle souhaite ainsi susciter 2500 dons, principalement de la part des ancien·ne·s du Collège, mais aussi de leurs familles.

Sylvette Lemieux, présidente de la Fondation du Collège Notre-Dame

La somme amassée devrait permettre d’améliorer l’infrastructure informatique et d’accroître la puissance des canaux Internet du Collège, d’acquérir de l’équipement informatique au profit des élèves, de développer des applications d’apprentissage, des méthodes pédagogiques et des contenus numériques de pointe. Tout cela en prévision de l’avenir.

Justifiant la présente campagne de financement, la présidente de la Fondation du Collège, Sylvette Lemieux, rappelle que dès le 13 mars 2020, la direction et le personnel enseignant du Collège se sont mobilisés pour soutenir les jeunes. Ils ont revu et adapté les pratiques pédagogiques et les contenus d’apprentissage pour poursuivre l’enseignement à distance. Cette démonstration d’agilité et d’innovation a mis en évidence l’importance d’intégrer la technologie à la vie quotidienne de tou·te·s les élèves, sans exception, dans une perspective d’équité et d’égalité des chances.

Photo : Jean-François Lajoie

C’est ce qui a motivé la Fondation du Collège à lancer une campagne de financement solidaire. L’objectif est d’appuyer le Collège dans cette nécessaire transition numérique parce que l’éducation est une priorité sociale, communautaire et économique qui mérite qu’on s’y attarde. L’initiative outillera mieux les élèves et le personnel en cette ère où la technologie est indispensable au succès des études et à l’éveil à l’innovation.

Madame Lemieux conclut : « Tou·te·s ont constaté que l’éducation est un service essentiel. Elle ne peut être mise sur pause sous peine d’hypothéquer l’avenir de nos jeunes et notre devenir collectif. Pour la Fondation du Collège, cette cause est primordiale et nécessite, elle aussi, engagement et solidarité. »

La campagne de financement participatif se poursuit jusqu’au 31 décembre 2020.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Confluences : La collaboration comme moteur de création

Texte | David OuelletPhoto | Jean-François Lajoie Présentée au Musée du Bas-Saint-Laurent jusqu’au 10 janvier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *