Accueil / Nos sens / La Réflexion / La légalisation : Prévention et éducation

La légalisation : Prévention et éducation

texte Maude Roy-Chabot | Agente de planification, programmation, recherche-concertation | Direction du programme santé mentale dépendance | Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSS)

 

Depuis des mois, les mots étaient sur toutes les lèvres : la légalisation du cannabis soulève au passage des questions, de l’opposition et de nombreuses inquiétudes. Les réactions sont multiples, très personnelles, ancrées dans nos valeurs et nos expériences. Or, la peur, les craintes ou même l’indifférence sont rarement bonnes conseillères pour soutenir nos actions. C’était l’objet de nos échanges l’automne dernier, lorsque des organisations préoccupées par le problème de la dépendance ont amorcé des rencontres de concertation au KRTB et dans l’est du Bas-Saint-Laurent. Autour de la table, le réseau de la santé et des services sociaux, des organismes communautaires, le milieu scolaire, la sûreté du Québec, le secteur correctionnel, les maisons des jeunes et travailleurs de rue, bref tous ceux et celles qui ne souhaitent pas que la légalisation de la consommation du cannabis récréatif soit synonyme de dépendance. Au-delà du cadre législatif, il s’agit d’un changement majeur que les professionnels de différents secteurs ont commencé à préparer ensemble depuis plusieurs mois. La légalisation du cannabis appelle la prévention et l’apprentissage pour tous et aussi pour les intervenants sociaux qui doivent répondre à de nombreuses questions des parents, des jeunes ou d’adultes qu’ils accompagnent. Concrètement, une liste des sources d’informations fiables a été élaborée et diffusée. L’objectif : utiliser les ressources existantes et s’appuyer sur les faits. Collectivement, la volonté est de développer un discours qui n’est ni alarmiste, ni banalisant et qui est constitué d’information juste. En septembre, c’est lors d’un événement bas-laurentien invitant les professionnels à entendre des conférenciers de renoms que se poursuit le travail d’être outillé pour soutenir la communauté à vivre ce grand changement. Si vous avez des questions au sujet de la prévention ou de la dépendance, n’hésitez pas à communiquer avec :

encadrementcannabis.gouv.qc.ca.
La Montée : 418 371-1444
L’arrimage : 418 723-0441
Le Tremplin : 418 562-0632

 

aout13-2aout15

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Corps, PARFAITEMENT parfait

texte Andréanne Martin | Technicienne en diététique   Lorsque j’ai appris que le prochain thème ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *