La fin

Texte | Martin Boisvert
Oeuvre | Pierre Sénéchal

Je sens la fin d’un temps, d’une époque. L’heure a sonné…Dong, dong, dong…

J’imagine une âme qui s’envole vers la liberté…comme un oiseau migrateur.

J’ai également le sentiment de voir l’homme faire la paix avec sa vie.

Je vois un humain qui a aimé l’amour…et l’amour, l’a aimé.

J’observe son regard qui raconte une histoire…comme dans un film sans fin.

Je regarde ses yeux rêveurs…je vois une larme qui coule le long de sa joue.

J’examine ses mains meurtries, abimées, contusionnées. Je suis consterné.

Je perçois les courbatures de son dos. Tel un chemin chaotique.

J’appréhende, j’espère, je souhaite le début d’une histoire éternelle.

Je vois une époque de beauté, d’affection, d’attachement, mais surtout de passion.

J’imagine, cet homme, tel un ange qui se laisse guider par son chemin éternel.

Je découvre une souffrance qui tire à ça fin.

Mais surtout, je vois la délivrance qui commence…

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Vigile et Une colonie, deux coups de cœurs

Texte | Raphaëlle Hamel Je ressors du festival « Vues dans la tête de Jeanne Leblanc » avec deux coups de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *