Accueil / Non classé / La double « date » de Cent Mille Lieux

La double « date » de Cent Mille Lieux

Ce dossier contient des contenus et images pouvant offenser certains lecteurs. Nous préférons vous en avertir.

par le Théâtre de Cent Mille Lieux

 

Que faites-vous pour souligner la Saint-Valentin ? Vous ne savez pas comment célébrer ce jour fait de rouge, de chocolat et d’amour ? Dites-vous que vous êtes officiellement invité le 24 février prochain à pousser les portes du Manoir de Saint-André pour vous laisser transporter par vos sens et plaisirs ! Renommée le temps d’une soirée le Manoir d’Éros, cette auberge se transformera en une multitude de lieux faisant honneur au sensuel, à l’émotionnel et au corporel. Plus de 20 artistes et plus de 10 salles feront place au théâtre de l’érotisme : de la poésie chuchotée, des corps d’argile façonnés, des fleurs qui jouissent, des secrets partagés au creux de l’oreille, un encan inusité, de la musique enivrante. Des personnages hauts en couleur sauront vous guider dans les dédales de cette succulente aventure. Aucune menotte ne vous sera mise aux poignets sans votre consentement. Ce parcours aux couleurs d’une Saint-Valentin extravagante est une création de Cent Mille Lieux, un organisme à but non lucratif créé en 2016 dans la région de Kamouraska. C’est que Cent Mille Lieux prépare un projet de grandes folies : celui d’un parcours permanent d’aventures théâtrales dans les forêts de Saint-Bruno-de-Kamouraska, sur une superficie de plus de six hectares ! Depuis ses tous débuts, Cent Mille Lieux se donne comme mission de proposer à son public de différents âges des expériences d’immersion en créant des mondes fantastiques dans lesquels les gens interagissent avec les multiples personnages. À bas le quatrième mur ! Les rivières et leurs berges, les sentiers, la cime des arbres, leurs troncs, les chicots, tout devient propice au jeu. Un étang peut devenir le repère de l’Esprit follet qui vous regarde d’un oeil amusé. Un tronc couché, la grande tablée des Champignons qui s’y rencontrent tous les dimanches.

fev35

Il peut y avoir ces créatures du monde de Pan, ces mi-hommes, mi-boucs, qui se promènent où bon leur semble. On y est amené à découvrir une énigme comme celle de retrouver le Phénix qui a déserté la forêt ou de délivrer l’Esprit-Lac qui est tombé dans les filets de l’Esprit-Rivière. Ou on est tout simplement invité à déambuler à la rencontre des personnages qui en ont toujours beaucoup à dire. La forêt n’est plus limitée à un lieu, elle devient l’hôte de Mille-Lieux. Mille Lieux de jeu, Mille Lieux de scènes, Mille Lieux d’émerveillement, Mille Lieux où vous serez invités à délaisser vos repères pour plonger dans le fantastique, l’inusité, l’imaginaire et le plus grand que nature ! Le parcours Mille-Lieux de Cent Mille Lieux ouvrira officiellement « ses sentiers » à l’été 2019. Une équipe de comédiens et comédiennes aura comme mission de mettre en vie un parcours signé par un metteur en scène professionnel. Un espace de repos et de placotage sera également aménagé pour que les visiteurs puissent casser la croûte.

MAIS ! Ne désespérez pas, un projet pilote sera mené dès l’été 2018 afin que l’équipe de Cent Mille Lieux puisse prendre le pouls du potentiel de ce nouveau projet sédentaire — l’organisme ayant l’habitude de se déplacer en de nouveaux espaces pour chacune de ses représentations. Pour que ce projet de parcours estival se concrétise, nous avons besoin de votre aide et de votre appui. C’est pourquoi nous vous invitons à célébrer avec nous la journée de l’aphrodisiaque ! Cet événement réservé aux 18 ans et plus voit le jour grâce à une équipe de bénévoles chevronnés qui souhaitent encourager Cent Mille Lieux dans ses projets. Tous les profits seront versés au parcours Mille-Lieux pour l’aménagement enchanteur du site. Pour en savoir plus, abonnezvous à la page Facebook de Cent Mille Lieux. Sur ce, au plaisir !

fev34

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Le Manoir d’Éros (18 ANS ET +)
Plus de 20 artistes, plus de 10 tableaux de théâtre d’érotisme
Manoir de Saint-André
196, route 132, Saint-André-de-Kamouraska
Samedi 24 février 2018
20 h à 23 h

 

 

Le manoir d’Éros et ses salles de plaisirs

expérience de théâtre immersif – plus de vingt comédiens et comédiennes

 

fev36

Le rez-de-chaussée aura tout pour vous amuser… Musique, danse et bar où nous vous invitons à venir déguster des boissons aphrodisiaques.

 

 

fev37
Salle noire : Une salle plongée dans l’obscurité… Il est seulement possible de distinguer le bruit de talons hauts. Prenez place. Vous devrez faire confiance à la voix qui vous parle.
Secretum Orificium :
Vous êtes invité à venir caresser des fleurs de roses. Vous pouvez vous rapprocher pour humer leur doux parfum. Peutêtre resterez-vous surpris !
Salle mystère : Une salle décadente ? Une salle poétique ? Une salle fantasmagorique ? Oui, très certainement.

 

fev39
Salon du tendre : Savez-vous toucher ? Oui, le toucher s’apprend. Il est d’abord une invitation à la rencontre avec l’autre et avec soi. Nous invitons et consentons. Vous serez initié dans cette salle au toucher conscient.
Fluidité : La matière qui s’écoule, découle et mouille se mêle, ici, à une fluidité d’idées, de mots et d’hésitations. Une musique qui vous est parlée, qui vous est racontée et qui vous est versée.
Voyeurisme : La porte est entre-ouverte. Une voix d’homme. Un chuchotement plutôt. D’autres observent par la fente… Des regards hypnotisés… La tentation est grande de se joindre à eux. Allez-y donc, personne ne vous en tiendra rigueur. Pas ce soir .

 

fev38
Le salon de rêves : Un peu de silence vous est offert dans cette atmosphère onirique. Une salle faite de brumes et de songes. Vous trouverez une étrange ligne téléphonique. Peutêtre allez-vous rougir à l’écoute de ce qui vous y sera confié.
La salle de danse : Nos corps ne demandent quelques fois qu’à s’exprimer. Votre cerveau n’est plus votre tête, mais bien votre coeur, votre respiration, votre rythme. Ici, les corps sont souverains. C’est leur salle et ils le savent.
Salle des ouvertures :
L’érotisme, pour plusieurs, est synonyme de tabous… Il y a aussi une industrie qui exploite nos sexualités, qui les dégrade et viole. Et si l’on en parlait ? Et si nous pouvions profiter de l’ouverture créée lors de cette soirée pour aborder et démystifier certains sujets ? Dans le respect des expériences, évidemment.
Un safe place sera aussi aménagé. C’est un espace prévu pour accueillir des personnes qui sentent le besoin de se confier, qui souhaitent poser des questions sensibles ou qui ressentent le besoin de partager une expérience en toute confidence. Une personne de confiance y sera en tout temps.

 

fev40

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Côtoyer la mort : Rencontre avec une thanatopractrice

par Busque     Quand nous parlions, Marie-Amélie et moi, des sujets pour une édition ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *