La Bouffée d’Air : 30 ans et encore un show ! Santé !

Texte | David Champagne, intervenant à La Bouffée d’Air
Photo | Vincent Couture

La dernière année et demie de confinement social et culturel a été une épreuve de taille pour la santé mentale de la population en général, plus particulièrement pour les personnes vulnérables et déjà socialement isolées. Les nombreux liens entre santé mentale et besoin de connexion, notamment par les arts et la culture, n’ont jamais été d’une évidence aussi criante. Les productions artistiques et leurs dérivés, toutes classes confondues (films, séries, musique, livres, radio, podcasts, vidéos d’art, etc.), ont été la médication la plus spontanément et largement utilisée par la population pour soigner l’isolement (ça et un p’tit peu d’alcool, faut bien l’admettre !) Paradoxalement, les événements culturels ont été parmi les plus frappés d’embargo par la crise sanitaire.

La Bouffée d’Air, solidairement avec la plupart des organismes communautaires du Québec, a gardé le cap sur sa mission et ses portes ouvertes, l’enthousiasme à bout de bras, malgré et avec les restrictions sanitaires en place. Pour ceux·celles qui ne la connaissent pas, La Bouffée d’Air du KRTB est une maison d’hébergement et un centre de crise desservant tout le KRTB. Une équipe de 12 intervenant·e·s répond à des demandes d’aide nécessitant une intervention psychosociale, qui permet aux personnes ayant besoin d’aide de reprendre le contrôle sur leur vie, à la suite d’une situation difficile (le plus souvent en escalade) à laquelle elles sont confrontées. Bon an mal an, l’organisme héberge pour de courts séjours près de 400 personnes et répond à plus de 3000 demandes de soutien par l’intervention téléphonique, des rencontres ponctuelles et des suivis personnalisés.

À l’image des personnes qu’il aide, La Bouffée d’Air est un organisme lui-même hors-norme en ceci qu’il est l’un des rares centres de crise communautaires alternatifs du Québec. Selon nous, la santé mentale est une ressource collective à laquelle contribuent tout autant les institutions sociales et la communauté entière que les personnes considérées individuellement. C’est dire que nous sommes responsables individuellement et collectivement du bien commun. La Bouffée d’Air permet à qui en a besoin de prendre un temps d’arrêt, de le faire à son rythme et dans un milieu à taille humaine et familiale.

Il n’est pas de meilleur moyen de célébrer l’alternative que par l’alternative… et par l’expression de la différence par l’art et la folie ! Par la créativité, nous donnons une chance à l’expression de l’émotion, trop souvent opprimée par notre rythme de vie, et lui permettons de trouver une voie porteuse d’espoir et de libération !

C’est dans ce contexte de traumatisme collectif et cette optique de guérison que se prépare la 8e édition du Show de la Bouffée de cet automne. Le Show est devenu un incontournable de la scène culturelle bas-laurentienne et il revient cette année, triplement en feu. Premièrement, après un an et demi de confinement culturel et social, on avait besoin d’une immense bouffée d’art ! Ensuite, il y a cette année 30 bougies à souffler sur le gâteau de l’organisme ! Enfin, pour souligner ça en grand, Poirier Orkestra profite de l’occasion pour lancer un album au titre extrêmement accrocheur… mais encore inconnu au moment de mettre sous presse !

Santé et festivités seront de mise avec à l’affiche, Poirier Orkestra, collectif musical folk, trash, avec un soupçon reggæ, une touche jazz et une pincée tribale. Le collectif est porté par Sylvain Poirier à la guitare et la voix, Guillaume Pigeon à la contrebasse, Joseph Wadjiri aux percussions et Steve « Bou » Bédard au saxophone. Danse et poésie engagée sont à l’honneur avec cette formation originale bien connue dans la région, qui n’est plus à présenter, donc imprésentable !

Nous aurons cette année l’immense bonheur de nous laisser porter par la gouaille dub folk d’André Vander, qui vient tout juste de lancer, 11 ans après French toasts et peines perdues, un nouvel et très attendu opus, Une fois au chalet. L’ancien bassiste des Colocs, aussi connu en tant que fondateur de Bass ma Boom Soundsystem, nous fera visiter les étoiles de nos chalets intérieurs ; celles qui naissent de nos chaos en dansant, comme les supernovas qui nous quittent.

D’autres artistes encore à confirmer performeront dans la grange de La Bouffée d’Air, où se mêleront musique, poésie et santé astropsychique.

Le Show de la Bouffée est affilié cette année à Desjardins.

Cette initiative collective aura lieu le 9 octobre 2021, et il en coûtera à peine 15 $ pour l’encourager tout en appréciant un spectacle haut en couleur qui va faire du bien à vraiment tout le monde ! Billets disponibles au 418 867-8580.

Santé !

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Des poèmes pour septembre

Texte | Régent Martin Paraît, ce mois-ci, un recueil de poèmes intitulé Le Temps et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *