Accueil / Nos sens / La Vue / La bibliothèque de La Pocatière se donne un air de jeunesse

La bibliothèque de La Pocatière se donne un air de jeunesse

texte et photo Maurice Gagnon

La bibliothèque municipale de La Pocatière a subi une véritable cure de rajeunissement au cours des derniers mois. L’inauguration des nouveaux locaux a eu lieu le 6 janvier. Rebaptisée La Mosaïque, la bibliothèque offre un look plus moderne, lumineux et nettement ouvert sur les technologies avec son espace de réalité virtuelle et un parc informatique enrichi de quatre nouveaux ordinateurs. Les étagères de livres sont situées sur un vaste plateau, duquel on peut admirer, en contrebas, le comptoir de prêt et l’espace exposition. Quelques coussins dans les gradins permettront de feuilleter un ouvrage ou de s’accorder un moment de repos. Les enfants de zéro à huit ans ont aussi leur petit coin lecture. La bibliothèque de La Pocatière réunit sur ses rayons quelque 15 000 livres et compte 2000 abonnés, dont 500 sont résidants de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Ses lecteurs sont fidèles puisqu’elle enregistre quelque quatre 4000 visites par année. Mentionnons que les adeptes de livres numériques peuvent eux aussi effectuer des emprunts via le Réseau BIBLIO du Bas-Saint-Laurent.

SALLE MULTI
Avant les travaux, les oeuvres d’artistes étaient exposées à l’entrée de la bibliothèque dans une pièce fermée devenue une salle multifonctionnelle en libre-service. Celle-ci, explique Julie Garon, coordonnatrice de La Mosaïque, sera dorénavant utilisée pour la tenue de rencontres gratuites et accessibles à tous ou laissée simplement à la disposition des gens souhaitant y venir se brancher sur Internet, jouer à des jeux de société, etc. Un babillard à l’entrée offre en outre la possibilité d’inscrire les sujets sur lesquels on aimerait apprendre ou ceux que l’on voudrait transmettre. Les créations d’artistes se retrouvent désormais à l’intérieur même de la bibliothèque, ce qui les rend plus accessibles au public, selon madame Garon.

Jusqu’au 18 février prochain, on peut voir Expérimentation de Thérèse Beaulieu, une artiste native de Saint-Germain et maintenant résidante de Saint-Jean-Port-Joli. Les trois expositions suivantes réuniront successivement les oeuvres de Nadia Bélanger, de Jean Gladu et de Percy Savard. Le comité d’exposition se compose de mesdames Hélène Desjardins, Myriam Toussaint et Manuelle Mainguy.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Bienvenue aux étudiants internationaux

texte et photo Sara Dumais-April Chaque année, après les semaines intenses de la saison touristique, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *