La beauté

Texte | Valérie Lavoie
Image d’en-tête | Jill Wellington, pixabay.com

Parfois, en défilant notre fil Facebook, en feuilletant un magazine ou par n’importe quel hasard de la vie, on tombe sur une phrase qui nous fait réfléchir, une phrase qui tombe à point dans notre vie et qui touche directement notre âme. Cette phrase peut être celle d’un·e grand·e philosophe, d’un·e ami·e ou d’un·e étranger·ère. Peu importe, cette phrase nous touche et force la réflexion en nous. La réflexion peut être légère ou profonde. Chose certaine, ces petites phrases font de nous de meilleur·e·s humain·e·s. Ce qui est magique, c’est que l’on ne sait jamais quand nous tomberons sur l’une de ces phrases ! C’est ce qui m’est arrivé ce midi, en regardant un commentaire d’un ami sous une publication Facebook. Cette phrase m’a touchée et m’a donné envie d’écrire sur ces mots qui nous touchent. Pourquoi tout d’un coup ces mots m’ont touchée, et quelle réflexion ils ont provoquée en moi ?

RAMENER LA BEAUTÉ PASSÉE À LA VIE

Alors voici la phrase qui m’a marquée, que j’ai trouvé si belle : « Ramener la beauté passée à la vie. » Plusieurs éléments de cette phrase m’ont interpelée, tout d’abord « la beauté passée ». Pourquoi un jour la beauté n’est-elle plus beauté ? Pourquoi ce que l’on trouvait beau à un moment soudainement ne l’est-il plus ? Comme le dit la citation d’Oscar Wilde : « La beauté est dans les yeux de celui qui regarde. » Si c’est le cas, cela signifie qu’un jour on porte un regard différent sur les gens et les choses qui nous entourent, et c’est à ce moment-là qu’il·elle·s perdent de leur beauté ? En ce qui concerne les objets, c’est possible ! Notre société de consommation s’efforce de toujours nous présenter des objets de plus en plus jolis, avec nouvelle fonctionnalité, nouvelle couleur, nouveau style. Donc, le jouet ou l’objet que l’on trouvait beau il y a quelques années, s’il est comparé au nouveau qui vient de sortir, semble bien fade. Mais qu’en est-il des êtres humains ? Des personnes qui nous entourent ? Est-ce possible que la beauté passe ? Et peut-on ramener la beauté passée à la vie ?

Je pense que la beauté d’un individu fluctue au cours d’une vie. Bien sûr, il y a la beauté physique. Cette dernière peut être présente toute la vie ou pour des raisons purement hors de notre contrôle comme la maladie ou accident, elle peut se faner. Volontairement ici, je ne nomme pas la vieillesse, car je ne crois pas que de vieillir nous enlève notre beauté. Au contraire, on peut avec les années qui passent amplifier sa beauté par notre acceptation de soi, notre joie de vivre, notre ancrage dans le moment présent qui se solidifie. La beauté que l’on acquiert avec les années est une beauté différente de la jeunesse certes, mais tout aussi inspirante !

Je pense que la vraie beauté d’un individu est constituée du physique, oui, mais également, et beaucoup, de tout ce qui se dégage de cette personne. La beauté d’une personne est globale et non le fait d’une seule caractéristique. Voilà pourquoi on voit parfois des gens en photo, en vidéo, et nous les trouvons donc beaux. Mais lorsque nous les rencontrons, ce qu’il·elle·s dégagent ou ce qu’il·elle·s disent fait en sorte que notre perception de leur beauté change. L’inverse est aussi vrai !

Donc, revenons à la phrase qui m’a marquée, « ramener la beauté passée à la vie ». Est-ce possible pour une personne de ramener sa beauté passée à la vie ? Je suis convaincue que oui ! Dans notre vie, il y a des moments où l’on brille de mille feux, et dans ces moments, cette brillance irradie sur les gens que nous rencontrons, et impossible qu’ils soient insensibles à ce que l’on dégage. Cette brillance nous rend beaux·belles ! Ça vous est sûrement arrivé de rencontrer des gens que vous avez trouvé beaux sans trop savoir pourquoi exactement. Je suis convaincue que c’était l’ensemble de ce qui se dégageait d’eux·elles qui vous a touché·e ! Mais une vie, ce n’est pas linéaire, bien au contraire ! Donc, parfois pour plusieurs raisons, on dévie de notre route, la vie nous envoie des défis plus corsés, on prend des décisions qui nous ressemblent moins, et on cesse momentanément de briller. Dans ces moments de transformation (ce sont souvent des moments qui nous poussent à réfléchir sur notre vie), notre beauté ne disparaît pas, mais elle est moins éclatante.

C’est dans ces moments que la phrase « ramener la beauté passée à la vie » prend tout son sens ! Si un jour nous avons pu briller, être beau·belle et scintillant·e, pourquoi cela ne pourrait-il pas revenir ? Pour ce faire, je pense qu’il faut se brancher sur soi. Que voulons-nous exactement vivre ? Qui sommes-nous ? Qu’est-ce qui nous fait vibrer ? Et doucement, au fur et à mesure que les réponses apparaissent, nous alignons notre vie, nous faisons des choix qui sont cohérents avec ce que l’on veut vivre, et immanquablement, la beauté complète de notre être recommencera à irradier ! Nous aurons « ramené la beauté passée à la vie » ! Et peut-être que durant ce processus, nous inspirerons également d’autres personnes à ramener leur beauté passée à la vie. Car je suis convaincue au plus profond de moi que tout le monde porte cette beauté qui nous attire et nous inspire à devenir une meilleure personne !

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Source d’énergie scolaire depuis 50 ans ! [Publireportage]

Texte | Collège Notre-DamePhotos | Jean-François Lajoie Le collège Notre-Dame, connu avant 2008 sous le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *