Affichez vos couleurs #Supportez la Rumeur

Isolés

Texte | Sara Dumais-April
Oeuvres | François Gamache

Et si toutes les ombres de la nuit étaient les racines de la lune ?

Dans la pénombre, tout semble incertain. Au moment où la noirceur domine, le rythme de mon cœur s’accélère alors que tout autour, c’est si calme et silencieux.

C’est un combat entre mes sens et ma raison.

Regarder, entendre, sentir…

Analyser…

Sécurité.

Pendant ce temps, la lune déploie son œil artistique. Ses racines se positionnent et créent des mosaïques. Elles ne sont visibles que pour les plus téméraires. Ceux qui acceptent de danser sans la lumière. Vous n’assisterez jamais à un spectacle orchestré aussi naturellement… Sans test de son, ni générale.

Dans le noir, tout est plus grand, moins défini. Il n’y a pas de couleurs, seules des formes qui laissent place à l’interprétation. Quel sentiment de liberté que de marcher en symbiose avec la nuit. Plus elle avance, plus mon ombre grandit.

Et si toutes les ombres de la nuit étaient les racines de la lune ?

Quel sentiment étrange que de se retrouver seul devant l’immensité.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Petits soldats

Texte | Chloé JalbertOeuvre | Xavier Barriault J’ai la tête qui serre de tous les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *