Accueil / Nos sens / L'Émotion / Histoire de café

Histoire de café

juin62

par Stéphane Duclos

 

Histoire de café… Partout dans le monde, les gens savourent ce nectar. Il prend la cote. Son goût et sa qualité lui font honneur. Soit pour le petit déjeuner, pour bien démarrer la journée, ou parfois pour nous aider à digérer un copieux repas. Il y a bien des questions, et des réponses parfois fausses. Essayons de mettre la lumière sur certains de ces mythes.
SAVIEZ-VOUS QUE…
La teneur en caféine est plus élevée en café filtre que dans un espresso. Pourquoi ? Tout simplement à cause du temps d’infusion. L’infusion du café filtre se fait en moyenne en 3 à 5 minutes tandis que, pour un espresso, nous parlons de 20 à 25 secondes. À cette vitesse, nous allons chercher toute la richesse et le goût du café sans trop extraire de caféine. Le café peut avoir un effet diurétique, mais une tasse de café étant composée d’environ 98 % d’eau, il ne déshydrate pas. Toute perte de fluide est compensée par cet apport. Une absorption modérée de caféine peut améliorer l’endurance dans les sports en aérobie. La caféine ouvre les bronches, améliore la respiration et libère du sucre dans le sang, directement vers les muscles. La caféine empêche la molécule adénosine de s’attacher à ses récepteurs, ce qui provoquerait une sensation de somnolence. Cela déclenche également la production d’adrénaline et augmente l’état de vigilance.

 

Un brin de poésie

Petit grain de café
Sur cette terre ronde
Tu abondes
De partout dans le monde
Tu fais l’effet d’une onde
De ces terres arides
Tu as créé les meilleurs hybrides
Développé ton caractère acide
Tu n’as pas besoin de guide
Tellement de terre féconde
Toutes tes saveurs se confondent
Prendre un court en une seconde
En moi la joie explose et abonde
Tu pousses en bride
Parfois un peu frigide
Je dirais même timide
Dans des endroits placides
Je suis accro à l’alcaloïde
Une journée sans toi, je deviens furibonde
Quand je te bois, tout devient limpide
Je te préfère à une blonde
T’oublier dans le four à micro-onde
Je sombre dans mes pensées profondes
Les gens demandent que je réponde
Désolé, je conversais avec la Joconde

juin61

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

texte Julie-Pascale Pelletier   L’auteur américain Anthony Doerr se surpasse grâce à Toute la lumière ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *