Accueil / Nos sens / La Réflexion / Handicap = Pauvreté ?

Handicap = Pauvreté ?

juin15

par Rachel Germain, Fédération des Personnes Handicapées  | illustration CAPRA

 

Quelques chiffres
Selon les données d’enquêtes menées par l’Office des personnes handicapées du Québec, les personnes handicapées sont fortement touchées par la pauvreté dans notre province. En effet, 37 % d’entre elles ont déclaré avoir un revenu annuel inférieur à 15 000 $ pour l’année 2010. Par ailleurs, les ménages où elles vivent se trouvent plus souvent sous le seuil de la pauvreté que la moyenne des ménages (17 % contre 12 %)[1]. Dans la région du KRTB, c’est environ 20 000 personnes de 15 ans et plus qui vivent avec une incapacité s’appliquant à différents types et degrés de gravité. Si l’on en croit les résultats, bon nombre d’entre elles sont donc susceptibles d ’être en situation de pauvreté[2].

 

La solution ?
En général, une des principales façons de s’assurer un revenu convenable est le passage vers le marché du travail. Cependant, nous ne sommes pas sans savoir que de vivre avec un handicap est particulièrement un obstacle à l’emploi pour plusieurs personnes, et davantage si des mesures concrètes palliant ces limitations ne sont pas considérées. Au final, il va de soi que c’est leur niveau de revenu, leur dignité et leur sentiment d’appartenance à la communauté qui en sont affectés. Il est certain qu’accéder à l’emploi et aux services sont de cruciaux facteurs de bien-être et d’égalité pour les personnes en situation de handicap. Mais de telles avancées n’ont que peu contribué à l’élimination de l’écrasante pauvreté qui envahit le quotidien de nombre d’entre elles[3]. Considérant que de mettre en place les outils nécessaires afin de favoriser l’intégration à l’emploi des personnes handicapées est un des moyens concrets d’assurer leur condition économique et sociale, il est primordial que des actions gouvernementales soient proposées par nos décideurs. En attendant ces mesures souhaitées, la Fédération pour personnes handicapées du KRTB invite la communauté à s’ouvrir à la diversité et encourage de ce fait les employeurs à s’informer des programmes existants, des outils disponibles et des nombreux avantages relatifs à l’embauche d’une personne qui désire, comme tout le monde, vivre dignement et avoir la chance d’exploiter son plein potentiel.

juin06

Les personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi
Les contraintes sévères à l’emploi (CSE) sont démontrées et analysées par la production d’un rapport médical et socioprofessionnel attestant que l’état physique ou mental de la personne est, de façon significative, déficient ou altéré pour une durée permanente ou indéfinie. Les personnes vivant avec cette réalité font partie des plus défavorisées de notre société. On sait que la meilleure voie pour sortir les gens de la pauvreté demeure celle d’occuper un emploi. Malheureusement, tous ne pourront être en mesure d’emprunter cette voie. Les statistiques historiques nous confirment que les personnes handicapées sont souvent peu scolarisées et ont aussi souvent de faibles revenus lorsqu’elles en ont. Les motifs sont de deux ordres principaux, soit les services n’existaient pas ou ils n’étaient pas disponibles en assez grande quantité pour répondre aux besoins des personnes. Cette situation a fait en sorte que des milliers de personnes ont été échappées par notre système et elles sont aujourd’hui désignées comme ayant des contraintes sévères à l’emploi. C’est aussi ce qui peut expliquer qu’au 31 mars 2017, des 128 320 personnes ayant des CSE, 84 213 ont 45 ans et plus, soit 66 %[4]. Sans toutefois être une mesure révolutionnaire, l ’adoption d’un revenu de base pour les personnes ayant des CSE prévu dans le Plan d’ac tion gouvernemental pour l ’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023 représente une belle avancée soutenant la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale au Québec. Un pas à la fois… Solidairement, pour l’équité des droits.

juin07

La Fédération pour Personnes Handicapées du KRTB
Située au 26, rue Joly à Rivière-du-Loup, la Fédération pour personnes handicapées du KRTB est, depuis 1980, un organisme ayant pour mission de regrouper et favoriser la concertation des organismes de personnes handicapées du KRTB. Nos actions visent à :

• Promouvoir les droits et défendre les intérêts des personnes handicapées et de leur famille ;
• Favoriser l ’intégration des personnes handicapées dans le milieu de concert avec les membres ;
• Répondre aux besoins de formation et d’information des membres e t du public en général ;
• Représenter les membres et assurer un soutien technique à leurs activités.

Par la connaissance de la réalité et des besoins des personnes handicapées, nous chapeautons des actions collectives visant le développement ou l’amélioration des services et ressources du milieu tout en y participant. Sensibilisation, concertation et représentation auprès des instances et collaborateurs ; notre engagement rayonne tant localement et régionalement que provincialement.

 

Rachel Germain | Coordonnatrice

418 867-5885, p.110 et 111

fedekrtb@videotron.ca

juin14

 

 

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Le rideau de l’apparence

texte Sarah-Ève Roy | Journaliste à L’INNÉ-Dit   Vous savez sûrement que l’apparence physique préoccupe ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *