Accueil / Nos sens / La Vue / Handicap et Littérature
juin80

Handicap et Littérature

sylviemichaud

par Sylvie Michaud

 

La vie des personnes handicapées fait souvent de bonnes histoires. Drame, courage, détermination, acceptation de soi… Ainsi, plusieurs oeuvres de fiction et maintes biographies mettent en vedette ces héros du quotidien, avec leurs qualités et leurs défauts… Qui plus est, ces oeuvres ont très souvent été adaptées au cinéma.

 

LES OEUVRES DE FICTION
Un goût de rouille et d’os
Ce recueil de nouvelles écrites par le Canadien Craig Davidson s’est fait connaître notamment par son adaptation au cinéma. Le film de Jacques Audiard est en fait inspiré par deux nouvelles du recueil. Un boxeur qui se lance dans les combats clandestins pour racheter une faute et une dresseuse d’orques victime d’un effroyable accident qui lui enlève l’usage de ses deux jambes… Le film raconte l’histoire de leur relation.

juin17
Avant toi
Un roman d’amour écrit par Jojo Moyes et adapté au cinéma par Thea Sharrock. Will est devenu tétraplégique à la suite d’un accident. Il veut mettre fin à ses jours. Mais l’amour le fera changer d’idée…

juin18
Wonder
Lui aussi adapté au cinéma (décidément), ce livre écrit par Raquel Jaramillo Palacio raconte l’histoire d’un enfant atteint d’une malformation faciale si grave qu’à 10 ans, il n’est encore jamais allé à l’école. Mais aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège…
LES BIOGRAPHIES ET RÉCITS
Le second souffle
Qui ne se souvient pas du film Les intouchables mettant en vedette un aristocrate tétraplégique et son auxiliaire de vie ? C’est l’histoire de Philippe Pozzo Di Borgo, devenu handicapé à la suite d’un accident de parapente.

juin19
Où on va, papa ?
Un récit très court, mais néanmoins poignant, de Jean-Louis Fournier au sujet de ses deux fils handicapés mentaux. Beaucoup d’humour aussi, malgré la lourdeur du sujet.

juin20
Deux petits pas sur le sable mouillé et sa « suite », Une journée particulière
Anne-Dauphine Julliand a elle aussi eu des enfants handicapés. En fait, deux d’entre eux ont eu une vie très courte due à une maladie dégénérative incurable. Elle raconte l’histoire de sa famille, mobilisée et résolue à faire connaitre la plus belle des vies, si brève fût-elle, à ses enfants condamnés par la maladie. Si vous avez lu le premier, il n’est peut-être pas nécessaire de lire le deuxième. La plupart des livres et films décrits dans cet article sont disponibles à la Bibliothèque municipale Françoise-Bédard. Venez les découvrir !

juin18

 

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Manifeste pour la souveraineté des peuples

Anonyme   « Stop ! Temps d’arrêt demandé ! » On se croirait en fin ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *