Genèse

Parole d’Étienne Lajoie Asselin | photo Axel Martin

[Couplets 1, 2, 3 et 4]

Assis tout seul au bar
J’te cherche pis j’perds le nord
La neige est folle dehors
Viens-tu, pour savoir ?

Je tente d’oublier mon vice
Y passe des tounes des années deux-mille-dix
J’comprends pas ce qu’ils me veulent
Mais j’capable de danser tout seul

Je sais qu’c’est pas de mes affaires
Mais si j’peux me permettre d’être sincère
J’aspire à c’que tu viennes chez moi
Pour passer la nuit entre tes bras

Prendre le même air que tu respires
Prendre tous les pas que l’on désire
Mais pète pas ma bulle tout de suite
Pour ensuite reprendre la fuite

[Refrain 1]

Mais c’est compliqué
De t’enlever de mes pensées
La genèse de mes sentiers
De la frénésie déchaînée

Me décomposer
Pour pouvoir y arriver
Mais on est des ados perdus
Dont le rêve est défendu

[Couplets 5 et 6]

Le désir et l’ardeur me frôlent
J’ai pas beaucoup de self-control
J’devrais mettre mon doute en taule
Te dis-je ma tête sur ton épaule

Avant que je revienne à moi
J’ai besoin d’partir avec toi
La rationalité m’appelle
C’est unidirectionnel

[Refrain 2]

Pis c’est compliqué
De t’enlever de mes pensées
La genèse de mes sentiers
De la frénésie déchaînée

Me recomposer
Pour pouvoir t’oublier
Parce qu’on est des ados perdus
Dont le rêve est défendu
Parce qu’on est des ados perdus
Dont le rêve est défendu

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Gaspésia 100, une aventure inoubliable

texte Mathieu Lavoie-Dion | photo Marie-Claude Poirier Je prends le temps d’écrire ces lignes en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *