Folidéco : Au coeur du village de Cacouna

Texte | Lynda Dionne
Photo | Yvan Roy

Au coin des rues de l’Église et du Patrimoine à Cacouna, la grande demeure de style traditionnel québécois avec son toit percé de nombreuses lucarnes abrite depuis la fin de juin 2021 la boutique Folidéco. Construite en 1844, cette maison était celle d’un important marchand de Cacouna, Benjamin Dionne. Dans son magasin général aménagé au sous-sol, le commerçant présentait des produits expédiés par goélette du port de Québec. À ses débuts en 1824, Benjamin Dionne s’était associé à son oncle Amable Dionne, influent négociant de Kamouraska. Comme ses affaires prospéraient bien, Benjamin Dionne fit ériger en 1852 un imposant hôtel (Mansion House) du côté nord du chemin.

Non loin de l’église, cette demeure de l’ancien maire de Cacouna et premier député du comté du Témiscouata (1854-1861) suscite le regard des passant·e·s avec son grand portail et sa galerie à larmier cintré rappelant le style des maisons de Kamouraska. Accrochées sur la devanture, de grandes banderoles et des affiches présentent la nouvelle boutique avec ses articles de décoration, d’artisanat et d’épicerie bio. La propriétaire, l’artiste-ébéniste Mimi Jutras, nous invite à découvrir son nouveau commerce. Après 137 ans, l’imposante demeure a ainsi retrouvé sa première vocation de magasin.

Au milieu du 19e siècle, des citadin·e·s venant profiter de la plage de Cacouna et des bains de mer s’y rendaient acheter divers produits alimentaires, des articles pour la maison, des vêtements et du bon pain frais. En plus d’abriter un commerce, la demeure de Benjamin Dionne a été une annexe au Mansion House et a logé des familles de Québec et de Montréal. En 1911, Joseph Bélanger, que l’on surnommait “ Monsieur Klondike » puisqu’il s’était enrichi lors de la ruée vers l’or, acquit l’hôtel avec la grande demeure. Pendant une cinquantaine d’années, la famille Bélanger continua d’offrir la pension aux visiteur·euse·s (chambre et repas). Elle loua aussi une partie de sa demeure aux Frères des Écoles chrétiennes qui y séjournaient l’été.

À partir des années 1970, cette spacieuse maison accueillit des personnes retraitées, et plus récemment, La Résidence Aux 7 Pignons hébergea des aîné·e·s. En 2020, l’artiste Mimi Jutras, amoureuse d’architecture traditionnelle, a aménagé son commerce au rez-de-chaussée de cette demeure située au 792, rue du Patrimoine à Cacouna. Les passionné·e·s de décoration trouvent tout le nécessaire pour la maison : du salon à la salle de bain, de la cuisine à la salle à manger, et bien d’autres articles. Les présentations thématiques incorporent les anciens plafonds à caissons de bois et les ornementations dans chaque pièce. Pour connaître les jours et les heures d’ouverture de la boutique, consultez le www.folideco.com.

La maison Benjamin Dionne fait partie de la trentaine de demeures patrimoniales présentées par le circuit Les randonnées du passé de Cacouna. Vous pouvez en apprendre davantage sur l’histoire de cette imposante demeure par Internet via BaladoDecouverte.com qui vous propose une visite virtuelle du village.

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Tous ces livres, si peu de temps

Texte | Marie-Josée Saindon NOUS ÉTIONS LE SEL DE LA MERRoxanne Bouchard. VLB éditeur. Mai …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *