Accueil / Nos sens / La Réflexion / Exploration et cocréation : Le numérique en tourisme et culture

Exploration et cocréation : Le numérique en tourisme et culture

texte Josée Forest, agente de développement et de communication, Pôle d’économie sociale BSL

UN PROJET POUR APPRENDRE ET AGIR COLLECTIVEMENT
Transformation numérique, environnement immersif, collaboration en ligne, expérience enrichie par la technologie, médiation numérique… tant d’opportunités, d’attentes, de coups d’épée dans l’eau, mais aussi de succès et d’inspiration. Toute organisation, notamment celles en tourisme et culture qui sont ciblées par le projet en titre, est confrontée à la question des usages du numérique dans ses opérations. Pour les aider à y voir plus clair, le projet Exploration et cocréation : le numérique en tourisme et culture, se déploie dans l’ensemble du Bas-Saint-Laurent. Il vise à accompagner les entreprises collectives — organismes à but non lucratif et coopératives — des domaines du tourisme et de la culture dans leur expérimentation et leur appropriation des technologies numériques pour enrichir leur offre. Le Living lab en innovation ouverte (LLio) du Cégep de Rivière-du-Loup, qui a été récemment accrédité en tant que Centre collégial de transfert en matière de pratiques sociales novatrices, mènera ce projet avec Économie sociale Bas-Saint-Laurent au cours des deux prochaines années. Cet important projet, principalement financé par le ministère de l’Économie et de l’innovation du Québec, implique également comme partenaires Culture Bas-Saint-Laurent, le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN) du Cégep de Matane, le département de psychosociologie de l’UQAR et l’organisation nationale Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS).

Le projet se réalise en deux phases. Une première phase d’exploration et d’apprentissage comporte une programmation de formations, d’ateliers, de conférences et séances d’échanges afin de s’inspirer, d’explorer et d’expérimenter des usages technologiques dans l’enrichissement des expériences touristiques et culturelles. La seconde phase, Agir collectivement, débutera à l’automne 2019. Elle vise à faire émerger des projets innovateurs qui pourront, après leur incubation et leur mise en application, être partagés pour que l’expérience puisse bénéficier au milieu. Trois projets au moins émergeront de cette phase. Les entreprises collectives dont les projets auront été sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement pour les développer jusqu’à la phase de prototypage. Des outils de transfert et un événement collectif permettront ensuite aux autres entreprises culturelles et touristiques de la région, ainsi qu’à des entreprises collectives d’autres domaines et d’autres régions de s’approprier la démarche et les résultats des projets.

Exploration et cocréation : le numérique en tourisme et culture se déploiera en cohérence avec des enjeux locaux et régionaux tels l’attractivité du territoire et la rétention des populations. Le projet a été pensé et développé à la suite de la tenue d’un forum sur les usages et besoins numériques intitulé Suivre le courant dans le Bas-Saint-Laurent, qui a réuni plus de 30 acteurs en tourisme et culture à Témiscouata-sur-le-Lac en octobre 2017. Les participants à ce forum ont alors échangé sur les besoins de formation, d’accompagnement, d’inspiration et d’exploration pour intégrer les technologies numériques dans la gestion et l’opération de leurs entreprises et dans le développement de leur milieu. Le projet Exploration et cocréation vise à améliorer les capacités d’innovation et d’appropriation des entreprises régionales dans le but de répondre à ces besoins.

N’hésitez pas à soumettre vos besoins de formation ou d’inspiration en écrivant à : info@economiesocialebsl.com. Pour suivre la démarche de plus près, joignez le groupe Facebook : Numérique Explorer Cocréer.

MODES D’APPRENTISSAGE ENVISAGÉS DANS LA PHASE APPRENDRE COLLECTIVEMENT

Partage de tutoriels, webinaires et exemples inspirants d’usages du numérique en tourisme et culture
Organisation de 5 à 7 d’échanges
Mise en place d’une cohorte de coformation et de codéveloppement, de cercles d’apprentissage, d’une communauté de pratique
Ateliers d’exploration/démonstration basés sur l’interactivité et l’expérimentation concrète
Visites commentées pour s’inspirer d’expériences et/ou d’organisations
Formations et conférences en présence ou en ligne

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Récit d’expérience : Être famille d’accueil pour Animaux secours RDL

texte Marie-Amélie Dubé et Marie-Chantale Viens | photos Marie-Chantale Viens Marie-Chantale Viens est une vraie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *