Accueil / Nos sens / La Réflexion / Et si la Ville était un vecteur de changement ?
juin13

Et si la Ville était un vecteur de changement ?

par Valérie Gauthier, gestionnaire aux programmes et équipements communautaires | Ville de Rivière-du-Loup

 

Depuis l’année 2005, la Ville de Rivière-du-Loup produit annuellement un plan d’action visant à favoriser l’intégration professionnelle, scolaire et sociale des personnes handicapées de notre communauté. Reconnue pour sa rigueur à produire ses bilans et plans d’action annuels, Rivière-du-Loup s’est distinguée, au cours de ces années, par sa planification de grande qualité, par ses mesures originales et innovantes ainsi que par la participation exemplaire de ses partenaires locaux. Cet engagement municipal, additionné à celui des organismes du milieu, a permis de développer des façons de faire plus efficaces qui font en sorte d’accroître la participation citoyenne des personnes vivant avec des limitations. Cet important objectif guide nos actions et demeure au centre des préoccupations municipales en matière d’accessibilité universelle. La force de l’engagement de la Ville réside également dans l’arrimage qui s’établit avec les autres politiques municipales. En près de 15 ans, plus d’une centaine d’actions ont été mises en place afin de faciliter l’intégration des personnes handicapées, mais aussi favoriser la participation active des aînés et simplifier les déplacements des familles louperivoises. Des initiatives intéressantes, qui ont une portée plus englobante et qui apportent une dimension plus humaine à nos actions.

juin08

Naturellement, au cours de ces années, les actions choisies pour appuyer le quotidien des personnes handicapées ont été soigneusement ciblées. Elles s’attaquent aux préjugés, visent à sensibiliser la population et valorisent l’apport des personnes handicapées à notre communauté. Ainsi, la Ville tente de défaire des mythes et souhaite mieux informer les citoyens. Aujourd’hui, on cherche davantage à créer des environnements favorables aux déplacements en diminuant les obstacles et on accroît notre vision d’ensemble pour le bien-être de tous les membres de la communauté. Des enjeux clés qui favorisent le développement social de notre milieu et où tout le monde trouve sa place. Il y a 13 ans, le Québec faisait le choix d’une société plus inclusive qui offrirait à tous les mêmes chances de se réaliser pleinement. À ce moment, Rivière-du-Loup emboîtait le pas et prenait les mesures nécessaires pour y arriver localement. « Désormais, “Vivre à part entière” n’est plus seulement un thème dicté par les hautes instances. Cet appel est devenu le but qui guide nos pas, qui nous permet aujourd’hui de mettre en place des initiatives porteuses qui rayonnent souvent même sur le plan national », de préciser M. André Beaulieu, élu responsable de la mise en oeuvre du plan d’action.

Mais quels sont ces projets locaux ? Plusieurs d’entre eux ont vu le jour dès la mise en place du premier plan d’action et perdurent à ce jour. D’autres ont été planifiés au fil des années et ont contribué à leur manière à favoriser une meilleure intégration des personnes. « Chacun de ces projets a son importance et ils ont le même objectif : faciliter la participation citoyenne des personnes, qu’elles vivent avec des limitations ou non », d’ajouter la mairesse, Mme Sylvie Vignet, qui a été l’élue responsable du dossier pendant 10 ans. Mentionnons au passage qu’une trentaine de mesures sont convenues et réalisées annuellement. Les nommer toutes ici serait impossible ! Mais en voici quelques-unes qui retiennent l’attention des citoyens de notre milieu et qui ont été soulignées et saluées par l’Office des personnes handicapées du Québec.

juin09

Sensibilisation et employabilité

Prix Perce-neige : Initiée en 2008, cette reconnaissance est depuis remise annuellement. À ce jour, la Ville de Rivière-du-Loup a donc souligné l’apport de 39 citoyens, entreprises ou organismes dans l’une ou l’autre des catégories, et rendu hommage ou souligné par une mention spéciale l’oeuvre et le travail de quatre autres personnes. Année après année, cette reconnaissance municipale fait partie des actions du plan et contribue à sensibiliser la population louperivoise à l’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées dans notre communauté.

juin10

Sensibilisation et sécurité

Action secours adaptés : Lors d’un incendie ou d’un sinistre, le Service de sécurité incendie est directement informé, par une alerte informatique, de la condition particulière d’une victime à secourir. Cet outil s’adresse principalement aux personnes vivant avec des limitations physiques ou cognitives. Les aînés et les personnes handicapées qui souhaitent s’inscrire sur ce registre le font sur une base volontaire en remplissant un formulaire. La base de données est mise à jour annuellement et le formulaire est entre autres disponible sur le site Web de la Ville : VilleRDL.ca > Services > Programmes > Action secours adaptés.
Aide à la mobilité motorisée (AMM), pour une circulation sécuritaire et responsable : L’apparition en grande quantité de ces véhicules sur notre territoire a suscité de vives discussions ces dernières années. Certains automobilistes sont contrariés, les piétons se questionnent et les utilisateurs sont perplexes ! Un document d’information a donc été produit afin d’améliorer les connaissances, le civisme et la tolérance de part et d’autre.

Fondamentalement, les AMM sont conçues pour pallier une incapacité liée à la marche. Les personnes vivant avec des limitations physiques peuvent donc en utiliser pour faciliter leurs déplacements. Au cours des années, ces véhicules ont toutefois suscité l’intérêt d’une seconde clientèle non handicapée, qui l’utilise plutôt comme véhicule de promenade, un peu comme si c’était une moto ou une voiture. Puisqu’aucune réglementation n’est associée aux AMM, la multiplication de leur usage et de leur nombre sans règles d’encadrement alimente le mécontentement de la population envers tous les utilisateurs, y compris les personnes handicapées. Un feuillet explicatif a donc été produit afin de renseigner et sensibiliser la population. Il entend également renseigner tous les utilisateurs sur les bons comportements à adopter. Il est disponible à l’adresse VilleRDL.ca > Services > Services aux citoyens > Accessibilité universelle > Sécurité.

juin11

 

Loisirs, culture et vie communautaire

Programme d’accompagnement au camp de jour : Depuis plusieurs années, la Ville rend son camp de jour accessible à tous les enfants. Contrairement à d’autres villes des grandes agglomérations, la Ville de Rivière-du-Loup a ainsi fait le choix d’intégrer les jeunes handicapés au camp régulier plutôt que de développer un camp à part. Pour Maxime Marchand, coordonnateur à la vie de quartier, « cette façon de faire permet une meilleure intégration des jeunes vivant avec une incapacité. Ça favorise aussi l’inclusion sociale, alors que les autres jeunes sont mis en contact et sensibilisés aux réalités quotidiennes et défis que doivent relever leurs amis ». Annuellement, c’est une dizaine d’enfants à besoins particuliers qui fréquentent le camp de jour sur une période de sept semaines. Pour les accompagner, la Ville embauche des étudiants, généralement en techniques d’éducation spécialisée. Cela représente pour la Municipalité des investissements d’environ 30 000 $ par an.

juin12

Lieux et espaces publics

Programme de remplacement des panneaux « Stationnement réservé » : Plusieurs commerces ont des espaces réservés pour les personnes handicapées, mais, pour être assujetti à la loi, les affiches doivent répondre aux normes. Un programme incitatif visant à rendre conformes le plus de cases de stationnement réservé a donc été mis sur pied. La Ville a développé un système simple et gratuit de remplacement des panneaux non conformes pour les commerces qui en font la demande. Déjà, une vingtaine d’entreprises et commerces ont joint le mouvement et ont procédé aux changements. « Dans la plupart des cas, les commerçants ne savent tout simplement pas que les panneaux ne répondent pas aux standards. C’est aussi notre travail de les informer et de leur proposer de remplacer les panneaux », précise Valérie Gauthier, gestionnaire aux programmes et équipements communautaires. Les personnes intéressées à bénéficier du programme peuvent communiquer avec cette dernière à l’adresse suivante : valerie.gauthier@villerdl.ca.

Bien que les avancées en matière d’accessibilité soient fort intéressantes, il faut aussi constater qu’il reste du travail à accomplir. Cependant, le dévouement, l’engagement et l’ouverture dont la Ville et la communauté font preuve nous indiquent que nous sommes sur la bonne voie. C’est ainsi que la Ville entend poursuivre son travail tout en maintenant son leadership. Pour y arriver, l’appui des décideurs est nécessaire, le travail d’équipe est capital et la collaboration du milieu est essentielle. La clé du succès louperivois réside dans la mise en oeuvre d’actions concrètes et de programmes simples, accessibles et qui sortent de l’ordinaire ; dans des gestes de sensibilisation et de valorisation de l’apport positif des personnes handicapées à notre milieu ; dans l’adoption de mesures visant à reconnaître les bonnes pratiques des employeurs, commerçants et organismes ainsi que dans ce souhait constant d’accompagner les entreprises, les organismes et même les personnes handicapées elles-mêmes dans leurs projets et aspirations. C’est en continuant d’ouvrir nos portes à la différence dans nos institutions et nos programmes réguliers que Rivière-du-Loup pourra complètement accéder au titre de ville inclusive, ouverte à tous !

juin13

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Manifeste pour la souveraineté des peuples

Anonyme   « Stop ! Temps d’arrêt demandé ! » On se croirait en fin ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *