Accueil / Nos sens / La Réflexion / Entrevue avec Joëlle Vaillancourt, mannequin taille forte et conférencière sur l’estime de soi

Entrevue avec Joëlle Vaillancourt, mannequin taille forte et conférencière sur l’estime de soi

entrevue Marie-Amélie Dubé | photo Sophie Lavoie

 

Marie-Amélie Dubé : Quelle place occupe pour toi l’expression « diversité corporelle » dans ton quotidien ?

Joëlle Vaillancourt : La diversité corporelle est tributaire d’un combat bien plus grand que moi ! C’est en quelque sorte repenser l’idée que seuls certains corps valent d’être acceptés et reconnaître au contraire que tous les corps ont une valeur égale. Pour ma part, puisque j’ai un corps gros, le combat du fat acceptance m’interpelle davantage. M’accueillir quotidiennement avec bienveillance et sans jugement est pour moi un défi en soi !

 

M.A.D. : Comment en es-tu arrivée à mettre ton corps au centre de tes activités professionnelles ?

J.V. : E n 2 014, j ’ai p articipé à u n c oncours nord-américain de mannequinat proposé par Addition Elle dans lequel j’ai été propulsée seule Québécoise dans le top 10. Ce que les gens ignoraient, c’est que je sortais d’une thérapie contre l’hyperphagie boulimique. D’un côté, je recevais des messages élogieux, et de l’autre, mon estime de soi était encore fragile. L’amour reçu a certainement aidé ma démarche d’acceptation. J’ai ensuite signé un contrat avec une agence professionnelle de mannequins. J’ai toujours refusé qu’on retouche ma silhouette. J’ai profité de l’attention médiatique pour concevoir une conférence sur l’estime de soi et une saine image corporelle. Je partage mon histoire à travers l’intimidation, les régimes draconiens, les préjugés, la mode. Tous les corps ont une histoire et je désire sensibiliser les gens à la mienne !

 

M.A.D. : Est-ce que le culte de l’image sur Instagram et Facebook aide à la cause de la diversité corporelle ?

J.V. : S’ils sont utilisés judicieusement, oui. On a le pouvoir de s’entourer de modèles qui nous font du bien ! Je m’abonne seulement aux pages des gens qui produisent du contenu authentique en phase avec mes valeurs. Mon actualité est remplie de causes qui m’encouragent. Sur les médias sociaux, il se crée aussi des communautés fortes. Le temps où nous n’étions que quelques marginaux à exiger du changement est révolu ! Les individus se tiennent collectivement. Cet effet de masse abolit tranquillement le totalitarisme de l’industrie et le pouvoir se distribue plus horizontalement.

 


Joëlle Vaillancourt

 

M.A.D. : Pourrions-nous dire que la lutte contre les préjugés envers les corps dits « pas normaux » gagne des points et évolue positivement ?

J.V. : Je  crois qu’on utilise encore les corps marginaux comme effet marketing et je doute parfois que l’intention soit réellement dans l’ADN de l’entreprise. La diversité corporelle sera atteinte le jour où une personne trans fera la couverture d’un magazine sans grands éclats, par exemple. J’ai cependant modéré mon opinion en assistant à un panel durant le Curvycon 2017 qui rassemblait des influenceurs de la mode taille+, dont Brian Beitler, chef marketing chez Lane Bryant. Il avait répondu « Laissez à l’industrie le temps de s’adapter ! » à une femme du public qui reprochait à son entreprise d’évoluer mollement. Je me concentre maintenant à féliciter les démarches plutôt qu’à critiquer les intentions. Je reste donc positive même si, parfois, je trouve l’industrie maladroite.

 

M.A.D. : Est-ce que la diversité corporelle est une lutte féminine ? Genrée ?

J.V. : La diversité corporelle est une lutte de tous les genres ! On voit cependant plus souvent des femmes porter la cause, peutêtre parce qu’elles ont un grand historique de batailles sociales pour la reconnaissance de leurs droits. Il est encore tabou pour un homme de mener une lutte qui expose sa vulnérabilité. Ça ne veut pas dire que les corps masculins ne sont pas soumis à de sévères diktats de beauté.

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La seconde chance aux vêtements

texte Priscilla Winling photo Virginie Caron   Que ce soit par son look flyé et ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *