Accueil / Nos sens / L'Émotion / D’un projet à l’autre

D’un projet à l’autre

texte Marie-France Roussel | Enseignante, Ptogramme de Gestion et intervention en loisir, Cégep de Rivière-du-Loup

 

Depuis maintenant quelques années, les étudiants finissants du Programme Gestion et intervention en loisir réalisent un projet en collaboration avec la Ville de Rivière-du-Loup. Ce projet est inséré dans le cadre du cours Intervenir en milieu institutionnel. C’est grâce à l’initiative de Rachel Berthiaume (enseignante du programme) que ce projet a vu le jour sous l’appellation « Des jeux plein la tête ». Il a été réalisé sous différentes formes et thématiques au cours des années, mais toujours avec le même fil conducteur, le jeu adapté à la clientèle. La version 2018 est née d’un souhait que j’ai exprimé à Marie-Noëlle Richard, agente de développement communautaire famille et aînés, lien entre la Ville et le Cégep. Marie-Noëlle caressait également ce beau rêve depuis longtemps. Proposer des rencontres d’échange entre un étudiant et un aîné et faire émerger une histoire de cette rencontre. L’aîné raconté par l’étudiant. Quelle belle idée ! Nous rejoignions nos deux objectifs. Celui de Marie-Noëlle : publier ces si belles histoires qu’elle entend dans le cadre de son travail et voir la fierté de l’aîné qui verra son histoire publiée. Le mien : permettre aux étudiants d’aller à la rencontre de personnes riches en histoires et en vécu. C’est tout naturellement que « Des jeux plein la tête » est devenu « Des histoires plein la tête ». Il nous fallait toutefois trouver une façon de publier ces histoires. Marie-Noëlle et moi avons présenté ce projet à Marie-Amélie, éditrice à La Rumeur du Loup. À notre plus grand bonheur, elle est allée encore plus loin que la publication de quelques textes par mois, ce que nous souhaitions. Elle nous proposait une édition de La Rumeur du Loup spécial aînés. Wow !

En septembre, lors du Carrefour Loisir, nos étudiants ont présenté le projet au public présent. La réponse a été fabuleuse. Nous avons recueilli suffisamment d’inscriptions pour former notre groupe. Par la suite, les personnes intéressées ont été invitées par les étudiants à un café-rencontre au Cégep afin d’expliquer la démarche et de faire connaissance. Le pairage s’est fait de façon libre, voire aléatoire. Dans les semaines qui ont suivi, des rencontres ont eu lieu sous différentes formes et à un rythme qui convenait tant à l’aîné qu’à l’étudiant. Au fil du temps, un constat a été frappant. « C’est fou comme nos jumeaux nous ressemblent », disent les étudiants en classe. Des liens d’intérêt, des portions de vie semblables, des phrases significatives communes, c’en est presque renversant. Aller à la rencontre de l’autre, c’est souvent aller à la rencontre de soi-même. La vraie rencontre n’a pas d’âge, juste un ici et maintenant. Comme enseignante, voir mes étudiants s’impliquer dans un projet comme celui-ci et démontrer autant d’ouverture et de maturité est très prometteur quant à leurs futures réalisations professionnelles et humaines.

 

 

Cultiver son trésor

Rencontre avec Colombe Lajoie et Jacques Gasse | texte Sandra Landry

 

Ses mains fortes sont habituées d’être noires
Ses yeux bleus percent la noirceur
Ses pieds ont foulé de long en large le sol massif
Une mine de cuivre
La Gaspésie.
Corps frêle
Tête remplie de savoir
Coeur de mère
Une école
La Gaspésie.
Semeur de cuivre
Donneur de sang
Sauveur de destin
Choc éternel
Semeuse de connaissances
Rire suspendu
Faiblesse connue
Expérience ardue
Unis à la vie
Mains liées dans l’adversité
Ils ont récolté le fruit d’un amour inconditionnel
Une richesse dont ils sont fiers
Un avenir fertile
Un trésor
Cinq enfants soutenus et encouragés dans leurs rêves
Accomplissement.

 

Durant ce projet, j’ai rencontré des trésors. Ils m’ont inspiré pour mon avenir afin de garder confiance en la vie. – Sandra

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Yves Harrisson, en éclaireur…

texte Pierre Sénéchal | photo Martin Boisvert Artiste prolifique, talentueux et résolument libre, Yves Harrisson …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *