Des voix à mettre dans vos balades

Texte | Nicolas Paquet
Image d’en-tête | Arifur Rahman, pixabay.com

RED MAN LAUGHING

En plus de 10 saisons, l’humoriste anishinaabe Ryan McMahon couvre tous les horizons de l’autochtonie avec justesse et rigueur. Tant par des tirades tantôt drôles, tantôt acerbes, que par des discussions en profondeur avec ses invité·e·s, l’hôte redresse certaines divagations de l’histoire et remet en lumière l’image des écarté·e·s du récit dominant. À elle seule, la cinquième saison tourne autour de l’idée de la réconciliation, la revire de bord avec comme interlocuteur·trice·s des penseur·euse·s et artistes tel·le·s que Murray Sainclair, Lee Maracle, Marie Wilson et Christie Belcourt.

Parmi les autres saisons, des rencontres avec des visages méconnus plongent ceux·celles qui écoutent au coeur de pratiques indigènes jouant un rôle central dans les luttes actuelles, entre autres la cueillette du riz sauvage ou le tannage des peaux ; le tout avec un regard avisé entre les traditions et les réalités d’aujourd’hui.

Red Man Laughing est membre du regroupement Indian & Cowboy, un réseau mondial de baladodiffusion indigène (www.indianandcowboy.com/red-manlaughing-podcast).

LAISSEZ-NOUS VOUS RACONTER – L’HISTOIRE CROCHIE

Dense, donnant la parole à un grand nombre de témoins issu·e·s de communautés autochtones partout sur le territoire que l’on appelle le Canada, ce balado offre un cours accéléré d’histoire revue et corrigée en 11 mots ; le tout sans vouloir niveler la diversité des points de vue. La voix de la poétesse innue Marie-Andrée Gill tisse le tout avec justesse. Plusieurs passages sont criants de vérité. Par exemple, on explique avec humour et arguments convaincants que le terme « découverte » est une grossière menterie à bannir de nos paroles. Car comment aurait-on pu découvrir une « nouvelle » terre où habitaient déjà six millions d’êtres humains ?

On retrouve parmi les 11 mots explorés et décortiqués les termes « obéir », « réserve », « indian time » et le bouleversant épisode sur l’« école », incontournable en ces temps de révélations troublantes.

Production de Terre innue, en collaboration avec Radio-Canada (ici.radio-canada.ca/premiere/balados/7628/autochtones-traditions-communautes-langueterritoire).

OSER S’EN PARLER – RÉCONCILIATION ? DÉSAPPRENDRE, RÉPARER, DÉCOLONISER

Cette création indépendante en 11 temps cherche à déconstruire le malaise allochtone. Plus qu’un dialogue entre autochtones et non-autochtones, le balado invite à faire circuler les idées et prendre la parole à notre tour, avec nos ami·e·s, en famille ou au travail.

Ces balados, boulot remarquable de la réalisatrice et idéatrice Charlotte Côté, à la fois sérieux et conviviaux, naviguent entre discussions de colocataires et échanges avec des autochtones éloquent·e·s ; le tout agrémenté de soupçons de sagesse tirés d’écrits anciens et récents d’intellectuel·le·s qui ont été et seront encore des guides dans la recherche d’un meilleur vivre-ensemble.

Avec des intervenant·e·s tel·le·s qu’Alexandre Bacon, Emanuelle Dufour, Widia Larrivière et Myriam Verreault.

https://www.osersenparler.ca

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Des poèmes pour septembre

Texte | Régent Martin Paraît, ce mois-ci, un recueil de poèmes intitulé Le Temps et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *