Accueil / Nos sens / L'Émotion / Des sommets qui se multiplient pour le Défi Everest

Des sommets qui se multiplient pour le Défi Everest

texte Cathy Gagnon, agente aux communications

Voilà une grande étape de franchie pour l’organisation du Défi Everest puisqu’en 2019, l’événement se tiendra dans plusieurs communautés. Un rêve qui se matérialise pour l’équipe ainsi que pour le créateur, Yvan L’Heureux.

« Nous avions pour objectif d’exporter le Défi et voilà que nos projets se concrétisent. Nous sommes d’autant plus fier.ère.s puisque d’autres destinations se sont également montrées intéressées. Nous pourrons poursuivre notre développement tel que nous l’avions rêvé et ainsi mettre en valeur l’activité physique et promouvoir l’engagement social aux quatre coins de la province », exprime ce dernier.

En plus des trois journées de l’événement à Rivière-du-Loup les 20, 21 et 22 septembre prochains, quatre autres villes ont déjà officialisé leur participation et ont annoncé des dates pour leur propre événement. Un Défi Everest se tiendra donc à Témiscouata-sur-le-Lac le 14 septembre, à La Pocatière le 28 septembre, à Rimouski le 29 septembre ainsi qu’à Sherbrooke le 6 octobre.

L’énergie du comité organisateur du Défi Everest – Sherbrooke est contagieuse.

L’engouement pour l’événement se fait déjà sentir dans chacun des milieux hôtes pour 2019. L’organisation des villes offre un accueil chaleureux à l’organisme et les bénévoles voué.e.s aux comités organisateurs sur place s’impliquent avec enthousiasme ; des ingrédients essentiels à la réussite ! Le soutien de la ville de La Pocatière s’est révélé vif et concret lors de la soirée d’information tenue le 27 février dernier. « J’invite chaque personne présente ce soir à communiquer à son entourage son enthousiasme et son intérêt à participer au Défi Everest. Marcher ensemble, c’est créer un réseau, tisser des liens pour une communauté dynamique », formulait alors M. Daniel Chabot, directeur général.

Le coordonnateur du Défi Everest – Sherbrooke, Éric Malenfant, est persuadé du succès que remportera l’événement dans son milieu. Ayant déjà participé au Défi Everest à Rivière-du-Loup, M. Malenfant connaît parfaitement les résultats bénéfiques qu’il entraîne dans son sillage.

Le Défi Everest – Rivière-du-Loup, Édition 2015. Photo : Catherine Roy

« Le Défi est une aventure unique dont tout le monde sort gagnant. Le plaisir de vivre la préparation et l’ascension en équipe, chacun.e repoussant sa propre limite, tout en s’investissant dans le but commun et pour sa propre santé. Ce but commun peut profiter directement à l’équipe ou peut être un geste pur d’altruisme qui ressere le tissu social. Un moment dans le temps où citoyens et entreprises s’investissent dans leur communauté. Un mécénat qui est un acte de gratitude, en donnant au suivant ; on permettra de donner un sens à ce qu’on a soi-même reçu », décrit M. Malenfant.

Bien que l’exportation du Défi Everest occupe davantage le comité organisateur, l’événement de Rivière-du-Loup demeure une priorité pour celui-ci. Le créateur n’a d’ailleurs pas fini d’étonner et souhaite stimuler l’intérêt des Louperivois.es. En ce sens, d’autres nouveautés exclusives à Rivière-du-Loup seront bientôt annoncées pour 2019.

Notre ambassadrice famille 2019, Mme Christiane Plamondon. Photo : Patric Nadeau

LES AMBASSADEUR.RICE.S 2019 POUR LE DÉFI EVEREST – RIVIÈRE-DU-LOUP
Tels des olympien.ne.s, les ambassadeur.rice.s du Défi Everest portent la flamme pour que de petites étincelles s’allument et grandissent dans le coeur de nombreux.ses participant.e.s qui suivront leur exemple. Chacun.e brandissant un flambeau teinté de sa propre couleur, ils propagent les valeurs pour lesquelles ils. elles se rallient au Défi Everest. Nous vous présentons nos ambassadeur.rice.s 2019 pour le Défi Everest – Rivière-du-Loup.

Michel Lagacé croit en une jeunesse engagée, ayant la capacité de se dépasser. Une jeunesse guidée par le désir d’imaginer et de réaliser un monde meilleur, un monde plus généreux envers tous. Après sa participation au Macadam Ultra en 2018, le Dr Danny McNeil souhaite amener d’autres personnes à s’investir dans cette aventure, à se dépasser et à ressentir à leur tour cette fierté qu’il a lui-même éprouvée.

Dr François Caron, ambassadeur santé, croit fermement que la santé passe par l’exercice, tant pour ses patient.e.s cardiaques que pour tous ceux et celles qui veulent rester en santé aussi longtemps que possible. Maman de trois enfants, Christiane Plamondon prône l’importance de passer à l’action maintenant au lieu d’attendre que tout soit parfait. « Trouver du temps et la motivation pour bouger en famille est un défi pour tous. Tant mieux si mes trucs et astuces peuvent influencer d’autres gens. Mon énergie doit être contagieuse, puisqu’en 2019 mes parents feront le Macadam Ultra avec moi et ma grande fille participera à l’École au Sommet », raconte cette dernière.

Notre ambassadeur jeunesse 2014-2019, M. Martin-Raymond Cloutier. Photo : Catherine Roy

Pour Martin-Raymond Cloutier, ambassadeur jeunesse, il faut faire de chaque enfant un.e adulte responsable de sa santé et de ses saines habitudes de vie.

Reconnu pour sa persévérance et son engagement, Dany Pelletier se décrit lui-même comme un homme préférant l’action à la parole et prêchant par l’exemple.

Les ambassadeur.rice.s sont investi.e.s d’un rôle essentiel. Ils.elles sont la voix du Défi Everest, se faisant le miroir de ses valeurs et partageant leur passion à leur entourage. Grâce à leur énergie, ils.elles font briller le Défi Everest partout sur leur passage. Pour plus de renseignements, vous pouvez communiquer avec Cathy Gagnon au cathyg@defieverest.com ou au 418-803-4853. Notre agente aux communications se fera un plaisir de vous répondre.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La Face Cachée et Maestro

Textes Amar Cherigui La Face Cachée Combien de temps encore le fardeau pèsera sur ton …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *